Ca gaze en Méditerranée…

Je vous avais signalé l’annonce par le pétrolier italien ENI de la découverte d’un mégagisement de gaz au large de l’Egypte.Ce n’est pas la premier dans ce coin de la Méditerranée où ont déjà eu lieu des découvertes significatives au large d’Israêl et dans les eaux territoriales de l’ile de Chypre. Au point que cette extrémité de la Méditerranée orientale risque de devenir un véritable eldorado gazier

Voici en effet ce que ça donne dans cette zone. Le dit gisement baptisé Zohr est donc le plus grand avec 850 milliards de m3 de gaz de quoi assurer des décennies de production à un rythme de 70 à 80 millions de m3 par jour. IL est situé à 4000 m de profondeur, pas très loin de l’espace maritime de Chypre où se trouve le gisement Aphrodite de 130 milliards de m3.

Coté israélien, on trouve deux gisements géants également, découvert par le pétrolier britannique Noble avec l’israélien Delek dans les années 90 de respectivement 450 milliards de m3 (Leviathan) et 250 (Tamar). Deux gisements non encore exploités pour cause de discussions sans fin sur la possibilité d’exporter ou non ce gaz vers l’Union européenne en mal de dépendance de la Russie, auxquelles la découverte de Zohr risque d’apporter une terminaison rapide.

Il reste a développer le gisement ce qui ne devrait pas être trop coûteux dans la mesure où il est proche d’infrastructures existantes et partiellement utilisés.Nous sommes cependant dans un période de prix bas et les choix de  développement de nos jours se font dans l’ordre des rentabilités. ce qui pourrait avoir un impact jusque sur les gisements géants du Mozambique qui n’ont pas d’infrastuctures du tout.

Il existe de nombreuses zones non encore explorées en Méditerranée orientale, au large du Liban ou de la Syrie et le US Géological Survey estime les réserves existantes dans le bassin du Levant à 3400 milliards de m3 pour 1000 milliards de m3 découverts seulement. C’est dire qu’il existe un avenir gazier radieux dans cette zone…pour quand elle sera devenu un peu plus calme