Comment un conseiller en gestion de patrimoine peut vous aider ?

gestion de patrimoine

Selon l’UNESCO, le patrimoine se définit comme l’héritage du passé dont profite une génération contemporaine et qu’elle doit également transmettre aux générations à venir. Et que les patrimoines qu’ils soient d’ordre culturel, naturel ou financier sont des sources irremplaçables de vie et d’inspiration. Ainsi, qu’il soit une propriété privée ou un bien commun, il est préférable de confier la gestion de celui-ci à un expert.

Conseiller en gestion de patrimoine

Le patrimoine est l’ensemble des biens qui appartiennent à une personne physique (individu) ou une personne morale (entreprise). Pour bien prendre soin de vos biens, vous pouvez faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine comme Julien Vautel. Un patrimoine peut être d’une taille conséquente. Il peut être constitué de propriétés foncières et immobilières appelées patrimoine immobilier, placements bancaires et boursiers qui représentent le « portefeuille » appelé patrimoine financier, le patrimoine professionnel composé des propriétés professionnelles, parts d’entreprise, fonds de commerce, charge de profession libérale, et d’autres biens que chacun se constitue selon ses besoins ou envie. Pour pouvoir avoir une bonne gestion de patrimoine, il faut bien identifier ses biens. Pour ce faire, un bilan patrimonial se conseille pour faciliter l’analyse des actifs qui sont les différents biens, l’analyse des passifs comprenant les emprunts et les droits et les obligations hors bilan. Un individu se constitue un patrimoine pour différentes raisons. Cela peut être à court terme un tremplin pour lancer une affaire ou étendre son entreprise. Un individu peut aussi vouloir se constituer un patrimoine pour les générations futures. En effet, l’avenir est incertain et le patrimoine est un gage de stabilité financière aux générations futures.

La gestion de patrimoine

Dans la gestion de patrimoine, toute activité s’organise en trois phases. La première étape se résume par le bilan patrimonial. Cela permet d’évaluer le patrimoine de la personne, physique ou morale. Pour ce faire, différents critères sont à prendre en compte. Cela peut être la carrière professionnelle, la condition économique en considérant le patrimoine actuel (immobilier/actif boursier…) ou encore la situation intime. La deuxième étape est l’établissement du profil de l’individu qui veut confier la gestion du patrimoine à un conseiller. Cela serait notamment ses préventions au risque, la fiabilité de ses gains : la production souhaitée ou encore ses objectifs immédiats et à long terme. La troisième et dernière étape consiste à gérer et/ou placer le capital selon le statut du patrimoine et celui du propriétaire. Pour que cela soit effectif, il fait optimiser certains critères tels que la rentabilité, le risque, la cession du patrimoine ou encore le flux financier afin de garantir les charges quotidiennes, répétitives et inhabituelles du client.

Le patrimoine dans le domaine de la finance

Du point de vue financier, le patrimoine net d’un individu, d’une communauté est formé de l’ensemble des biens qu’il possède, évalué au prix du marché, le patrimoine brut. Cependant, de cette masse financière, on y soustrait les dettes et engagements financiers. Pour un particulier, une fortune se compose d’actifs et de passif financiers. Les actifs comprennent les propriétés immobilières et les actions d’entreprises, les sommes investies en bourse. Dans une définition plus large, on peut y inclure les équipements ménagers, ou encore les voitures et les œuvres d’art. En plus de tout cela, il faut inclure la valeur actualisée des revenues de rente et pension et donc plus précisément de toutes les créances. Quant aux passifs, cela inclut les emprunts les obligations sociales et fiscales, celles envers des entités morales ou physiques. On peut également considérer comme passif tout débit négatif d’un compte courant qu’une personne doit s’acquitter pour la fermeture de celle-ci. Pour les entreprises et les institutions, la description du patrimoine en va de même. Des taxes sont imposées sur les revenus du patrimoine. Cela concerne les revenus permanents comme les intérêts, les loyers, les dividendes et les royalties. En outre, les plus-values de cession, et les fiscalités distinctes à l’intérieur de l’impôt sur le revenu sont considérées comme les passifs d’entreprises.

Le patrimoine dans le secteur juridique

La composition du patrimoine n’est pas très différente des autres du point de vue juridique. Dans le domaine du droit, le patrimoine englobe la totalité des droits et des obligations d’un individu juridique. Plus exactement, c’est une fonction juridique. Le patrimoine est assimilé à une enveloppe qui va réunir les droits, les biens et les charges d’une personne. Toute personne possède un bien qu’elle assure ou non sa gestion du patrimoine. Mais selon le cas, le patrimoine peut admettre qu’une mesure passive (un ensemble de dettes) et ne comporter aucun bien. Du point de vue juridique, le patrimoine est qualifié d’intégrité de droit. Cela signifie que le paiement de tous les dus est assuré aux débiteurs de l’individu par l’ensemble de ses biens et crédits. Bien que le mot patrimoine englobe une idée assez large, sa notion juridique est essentiellement limitée à un niveau économique. C’est-à-dire qu’il est restreint aux seuls éléments évaluables en argent.