Daesh et l’arme de migration massive

0



Alors que le rouleau compresseur de la bien-pensance et de la culpabilisation sur l’accueil des migrants s’est mis en marche en France,  on peut s’interroger sur la mécanique de ces déplacements de population qui font la richesse d’organisations mafieuses. Courant février, l’État Islamique avait envoyé un message très clair aux occidentaux : «Si vous engagez des forces armées en Libye, nous vous envoyons 500.000 migrants». Aucune intervention n’a eu lieu mais le robinet des migrations de masse a lui été bien ouvert.

Il y a de quoi avoir froid dans le dos. Lors de sa dernière interview en mars 2011, Mouamar Kadhafi, avait émis une mise en garde qui aujourd’hui prend tout son sens. «L’Occident a le choix entre moi ou le chaos terroriste» avait déclaré le dictateur dans une interview au JDD. Dans un autre entretien au Daily Mail, le Guide Lybien prévenait que sans lui, la Méditerranée deviendrait «la mer du chaos».

A défaut de Lybiens, ce sont les migrants Syriens qui déferlent aujourd’hui sur le vieux continent. Derrière le vernis des choses, il est urgent d’intégrer que Daesh conçoit les déplacements de population, fruit de la terreur que l’organisation cultive avec soin, comme une arme psychologique destinée à faire imploser la « forteresse européenne ». Avec 33 millions d’Irakiens, 22 millions de Syriens et 6 millions de Lybiens, le Proche-Orient peut alimenter encore longtemps les vagues migratoires sur l’UE.





Signaler ce contenu comme inapproprié

Powered By WizardRSS.com | Full Text RSS Feed

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Share.

Leave A Reply