« Les Promesses de l’ombre » : le jeu des familles

0



Il suffit à David Cronenberg de deux scènes inaugurales pour injecter dans Les Promesses de l’ombre ce qui constituait l’essence de son chef-d’oeuvre A History of Violence , sorti deux années plus tôt. Ainsi, à peine installé, le spectateur assiste à…

Découvrez aussi le Blog de Jonathan Fanara

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Share.

Leave A Reply