Liaison de François Hollande et Julie Gayet : un président de la République a-t-il droit une vie privée?

5



Un président de la République a-t-il droit à une vie privée? Voilà la question qui se pose depuis qu’une relation adultérine impliquant a été révélée au public, bien qu’aucune confirmation n’ait été apportée par les intéressés.

francois hollande depite

Ce matin, toute la presse fait ses choux gras d’une rumeur publiée par le journal Closer faisant état d’une liaison entre François Hollande et l’actrice Julie Gayet, 41 ans, qu’il aurait rencontrée pendant sa campagne et avec qui il entretiendrait une relation secrète déjà révélée en 2013 même si peu y avaient cru. Photos à l’appui sur 7 pages, Closer affirme disposer des preuves indubitables de cette liaison entre François Hollande et Julie Gayet, à ce point que le président de la république dès 7 heures du matin est intervenu pour indiquer qu’il convenait de respecter la vie privée. Dans son communiqué, François Hollande « déplore les atteintes au respect de la vie privée » et affirme « examiner les suites, y compris judiciaires ». Loin de démentir, François Hollande réagit à ce qui n’est finalement qu’une rumeur. Réagir à une rumeur n’est-il pas souvent le meilleur moyen de la valider ou de la rendre vraie aux yeux de ceux auprès de qui elle circule? Par définition, il n’est pas nécessaire de « clarifier une situation » s’il s’agit d’une rumeur car précisément, la rumeur est obscure et rien ne permet de « clarifier » une rumeur au risque de la voir s’amplifier. Il n’y a pas 50 stratégies face à la rumeur… En l’ignorant, il y a des probabilités qu’elle ne prenne pas, et en la combattant de front, il y a des risques de la voir s’amplifier (exemple d’Adjani). Cela suppose donc qu’il y a un fond ou plus encore de vérité dans la situation…

François Hollande appelle au respect à la vie privée comme Julie Gayet supposément sa maîtresse depuis près d’un an l’avait fait dès que la rumeur avait commencer à bruisser. Sans démentir finalement l’information, chacun en appelle à la vie privée, de façon pratique, parce que les puissants croient toujours être exonérés de tout. Or, s’il ne le savait pas encore, François Hollande n’est plus un simple homme ni même juste un homme politique… Et si les hommes politiques et même le président, à force de se mettre en scène pour séduire, intéresser, attirer les faveurs des électeurs, étaient devenus des « people comme les autres », ainsi que l’affirme le sociologue des médias Jean-Marie Charon? Certes, il a une vie sexuelle, une vie amoureuse, une vie amicale, une vie sociale en tant que personne et il est libre d’en faire ce qu’il veut, mais dans tous les cas, il est et reste le président d’une république avec toutes les obligations afférant à cette tâche et il ne peut donc oublier que ses choix l’engagent publiquement… Ne soyons pas hypocrites sur la vie privée : un homme d’Etat (s’il en est un) ou au moins un président de la République faute d’avoir le charisme et le courage pour marquer son mandat par de grandes actions ne s’appartient plus et il le sait bien quand il prétend à cette fonction. S’il l’ignorait, c’est alors qu’il est au mieux naïf de ne pas l’avoir anticipé au pire idiot d’avoir cru le contraire… Il est président 24h/24 365 jours sur 365 par 5 ans et doit savoir tout accepter, tout gérer pour ne pas avoir à affronter des rumeurs people qu’elles soient fondées ou infondées!

Il n’est pas question bien sûr de « moraliser des relations entre adultes consentants »… Je n’ai que faire de ce que le président de la république fait en soi dans sa vie intime. En revanche, je considère qu’un président de la république ne s’appartient plus puisqu’il doit représenter un pays et un peuple et que par conséquent, il ne peut revendiquer quand ça l’arrange le respect de la vie privée si ses comportements ou choix privés impactent son image et indirectement au moins ses valeurs… A la différence d’un acteur ou d’un personnage public quel qu’il soit qui à mon sens n’a aucune obligation même pas à l’égard de ses fans et n’a donc pas le même rapport à la publicité…

Et là où l’affaire privée selon les intéressés de la liaison supposée de François Hollande avec Julie Gayet devient publique et devrait intéresser ceux qui disent « s’en foutre », c’est quand l’exemplarité et le mensonge s’additionnent avec les collusions d’intérêts et les faveurs obtenues auprès de la Haute finance pour ses intérêts personnels. Selon Valeurs actuelles, ce serait un grand patron du CAC40 qui paierait l’appartement où se retrouvent Hollande et Gayet pour leurs moments intimes… On comprend mieux pourquoi « mon ennemi c’est la finance » a vite oublié ses promesses de va-t-en guerre contre la haute finance qui semble avoir trouvé les bons arguments pour le dissuader de lutter.. Il est vrai que quand on s’en remet aux grands patrons que l’on est censé combattre pour abriter ses amours secrets, on a les mains liées.. Est-ce moins condamnable qu’une semaine sur un jet privé de Bolloré comme l’a fait Sarkozy, alors qu’il n’était même pas encore en exercice et passait donc un moment privé grâce à un ami riche et connu? Et pourtant, aux yeux d’une majorité de français, Il vaut probablement mieux être un séducteur impénitent qui cache ses amours et poursuit comme une fierté une habitude des puissants politiques en France (image que les étrangers ont des politiciens français) qu’un amateur de bling bling qui ne se cache pas qu’il aime les belles choses!

En ce dimanche 12 Janvier, Le Parisien informe que la Première Dame Valérie Trierwiler a été hospitalisée en urgence suite à la découverte de l’information de la liaison supposée. Si c’est vrai (et pourquoi ça ne le serait pas?) ça confirmerait 1 – que la liaison est plus avérée qu’infirmée dans la mesure où elle l’a croit possible et qu’elle n’a pas été démentie 2 – elle n’était pas  au courant, donc il lui a menti et si l’on trompe ses intimes, est-on irréprochable comme on s’y est engagé – 3 elle est psychologiquement fragile et pas vraiment taillée pour la fonction car en plus de devoir supporter sa propre impopularité et celle de son conjoint, elle doit faire face à un sentiment d’illégitimité trainé depuis ses débuts ce qui serait éprouvant pour n’importe qui et plus encore quand on se sent trahie… Prendre modèle sur Hillary Clinton qui face au scandale a sauvé son Président d’époux infidèle…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Share.

About Author

5 commentaires

  1. Cristoumario on

    dans la mesure où il se fait accompagner d’un garde du corps avec l’argent public, alors vie privée ??? je ne sais pas!!!

  2. bien sûr que si juste de mettre son couple entre {} et près pour le scandale il est Coq alors les Poules il ne s’en passe pas

  3. entièrement d’accord avec vous. J’en viens à -même en ayant fait un vote blanc que j’avoue volontiers- penser que Monsieur Sarkosi aurait dû être élu, tellement plus franc

Leave A Reply