Lire

La Grande Guerre selon Jean-Emile Laboureur


La représentation de la Première Guerre mondiale par les graveurs, dont beaucoup avaient connu le front, emprunte essentiellement au registre de l’épouvante. Boucherie des tranchées et des bombardements, ruines, victimes civiles, gueules cassées se multiplient, tant chez les artistes français…

Lire la suite

Le Monde obscène selon Odile Cuaz


A la fin des années 1960, Andy Warhol avait écrit, dans le catalogue d’une exposition : « À l’avenir, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité mondiale. » La téléréalité, les réseaux sociaux n’existaient pas encore. Aujourd’hui, ces médias mettent la prophétie…

Lire la suite

Caricature et liberté d’expression


L’image satirique représente-t-elle un danger ? Sans nul doute, en désacralisant les icônes, en dévoilant la face cachée des fausses gloires, en questionnant les convictions et les consensus par essence stériles puisqu’ils annihilent le débat, la caricature joue-t-elle, dans un pays…

Lire la suite

Jourde et Naulleau en Tontons flingueurs


Les manuels scolaires connaissent des mises à jour régulière. Rien d’étonnant, dès lors, que le savoureux pastiche de l’incontournable Lagarde et Michardconcocté par les « Tontons flingueurs de la littérature », l’écrivain et universitaire Pierre Jourde et l’éditeur Eric Naulleau (qui publia, notamment,…

Lire la suite

Chats parisiens


A l’exception des promenades dans les allées du Père-Lachaise ou dans ce village encore préservé du XXe arrondissement où se situe la minuscule rue Georges Perec, peu d’occasions sont laissées au passant contemporain de rencontrer des chats se faufilant sur…

Lire la suite

l’Eloge de la paresse de Roger Price


L’humour est avant tout culturel – c’est un lieu commun de l’affirmer. Son efficacité obéit aussi au facteur temps ; il s’érode avec les années. Les scénettes construites par Henri Monnier au XIXe siècle autour du bourgeois archétypal et ridicule M….

Lire la suite

Une saison de nuits


Une saison de nuits – Joan Didion Édition Bernard Grasset (2014) Traduit de l’anglais par Philippe Garnier Un coup de feu retentit dans la nuit. Lily  sait immédiatement que son mari, Everett McClellan, a tué Ryder Channing, son amant qu’elle devait retrouver…

Lire la suite

Bernard Maris et la France


Bernard Maris avait la faconde chaleureuse d’un débatteur courtois, mais il était aussi et avant tout un esprit libre. Son dernier livre, Et si on aimait la France(Grasset, 143 pages, 15 €), dont il avait adressé une version inachevée à son éditeur le…

Lire la suite

Un Roman anglais de Stéphanie Hochet: récit intimiste et sensible


Depuis un an, la Première guerre mondiale nourrit l’actualité éditoriale, à travers des essais, des témoignages, des fictions. Dans le dernier livre de Stéphanie Hochet, Un Roman anglais (Rivages, 170 pages, 17 €), la Grande guerre est aussi présente, mais en toile…

Lire la suite

D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan ; un roman prenant


Après la parution de son précédent livre, Rien ne s’oppose à la nuit, Delphine de Vigan s’est retrouvée laminée par le succès et par les réactions de ses proches. Alors qu’elle peine à se lancer dans l’écriture d’un nouveau livre et que…

Lire la suite