UNE CAMPAGNE ANTIRACISTE TRÈS COUP DE POING

0



NEWS NEWS NEWS Le gouvernement a lancé une campagne de vidéos anti-racistes relayés par le service public et les réseaux sociaux jusqu’au 13 avril. La violence des images montrées et la thématique  – la haine et le passage à l’acte – ont suscité un vaste débat. Fallait-il montrer ces violences ? N’est-ce pas les banaliser ? Etait-ce nécessaire ?

« Le racisme, l’antisémitisme, les actes ­antimusulmans, ça commence par des mots, ça finit par des crachats, des coups, du sang. » Le même message est répété à la fin de chacune des six vidéos de la campagne choc du gouvernement « Tous unis contre la haine », lancée le 21 mars.

En trente secondes, toutes montrent des agressions physiques et des actes de vandalisme, précédés par un cartouche « inspiré de faits réels »  : un jeune Noir roué de coups par deux skinheads, un juif attaqué par une bande dans un escalier, un musulman bastonné dans une ruelle, un couple d’amoureux agressé par des antiarabes, une synagogue taguée « Mort aux juifs », une tête de porc plantée sur les grilles d’une mosquée. En fond sonore, des voix égrènent des clichés racistes  : « Les juifs contrôlent tout, les médias, les banques (…), et en plus, ils se font passer pour des victimes » ; « Les Noirs, ils sont pas pareils, c’est génétique (…), on dira ce qu’on voudra, ils en foutent pas une… » ; « Tous ces musulmans, ça me fait peur(…), c’est tous des terroristes. »

Découvrez Mauvais esprit ; le blog de Frédéric Joignot

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Share.

About Author

Le blog de Frédéric Joignot... Journaliste au Monde 2 Tous ces textes sont sou licence gnu, libre d'accès et de droit...

Leave A Reply