Wawrinka brise le rêve de Novak Djokovic à Roland Garros

A la surprise de beaucoup, le suisse Stan Wawrinka a réussi à vaincre le numéro un mondial Novak Djokovic pour qui l’objectif de remporter enfin le trophée à Roland Garros semblait plus que jamais une réalité envisageable.

Félicitations à Stan Wawrinka qui a certes brisé le rêve de Novak Djokovic, mais qui continue avec volonté à écrire sa propre belle histoire dans le tennis. Je ne peux que m’en réjouir et apaiser ma tristesse de supportrice de Djokovic en repensant à ce joueur dont la personnalité et le parcours du combattant m’ont émue depuis quelques années. Une histoire tout aussi touchante quand on sait que rares sont ceux qui croyaient vraiment au « 2ème suisse » (à commencer par son ex femme), le suisse toujours relégué dans l’ombre de l’immense Federer, le suisse un peu rugueux et parfois bougon, pas toujours politiquement correct, au bon goût vestimentaire contesté, et qui n’aurait eu pour lui que sa puissance alors que d’autres sont des esthètes parés des vertus des dieux du tennis… Qu’il n’est pas facile d’évoluer avec dans son esprit tous ces rappels constants et méprisants des médias qui s’étonnent d’une performance ou s’efforçaient après l’Open d’Australie gagnant de relativiser l’exploit (le 1er non membre du big 4 à gagner depuis 2010) pour en faire un accident. Et de rappeler qu’il avait profité d’un Nadal blessé et n’avait pas confirmé pendant l’année malgré un 1er master 1000 aux dépens de Roger Federer.

Stanislas Wawrinka avait expliqué quand on l’interrogeait sur ses victoires inattendues pour beaucoup pendant Roland Garros qu’il avait « du se battre avec lui-même » … Novak devrait arrêter de se battre contre lui-même car il est définitivement son seul véritable ennemi… Hier dans sa 3ème finale, après le 1er set, il a arrêté de faire le jeu, n’a jamais plus rien dicté, pas fait de points gagnants, a été totalement débordé …. Certes, en face, Stan jouait son jeu habituel en puissance avec une réussite optimale. Ce joueur a toujours gêné Novak au cours de leurs affrontements en Grand Chlem, mais pas à ce point … Wawrinka n’a pas pensé à l’enjeu, il a juste joué sans se poser de questions pour lâcher tous ses coups, ce qui lui a permis de se montrer décisif, et d’aller chercher le match grâce à un jeu efficace et surtout un état d’esprit différent, libéré finalement de cette pression si nuisible, qui est renforcée par les attentes des médias, des fans, des proches, de l’équipe…

Bien sûr, Nadal que Djokovic a laminé en 1/4 a absorbé des ressources mentales au serbe malgré la relative faiblesse du jeu du nonuple vainqueur. Toute démonstration est exigeante et a un prix. Andy Murray s’annonçait comme un redoutable adversaire et l’a été quand Djokovic a relaché son emprise indiscutable jusqu’à 6-3- 6-3 5-5. L’écossais est devenu plus efficace quand il a cessé de subir, et que Novak a commencé à gamberger car il était à 2 jeux de la finale et s’y voyait déjà. Petit pêché d’orgueil assez fréquent chez un champion qui respecte ses adversaires mais parfois a tendance à tomber dans la facilité et à se frustrer de ses erreurs. Aussi a-t-il a fallu une autre manche perdue pour des raisons similaires avant que Djokovic se souvienne que Murray ne la lui donnerait pas et qu’il devait aller la chercher. Jouer la demi sur 2 jours serait la seule explication de l’échec de Novak comme certains de ses fans l’expriment. NON!

Hier, Novak n’est rien allé chercher. Peut-être l’a-t-il fait au début, mais même pas de manière décisive. Ce tournoi lui reviendra quand il arrêtera de faire une fixation. Les objectifs c’est essentiel pour savoir vers quoi tendre, mais parfois, ça peut juste devenir bloquant, paralysant et donc un frein… Ce n’est que mon sentiment. Je suis triste, mais la défaite est tellement évidente qu’il est impossible de ne pas la reconnaître et on sait que Novak a toujours tenu à rebondir rapidement, donc je suis persuadée qu’il est déjà tourné vers tous ses futurs titres qui en feront probablement l’un des seuls champions à avoir su s’imposer face à ses deux plus grands rivaux et pas des moindres. En grand champion, Novak Djokovic a toujours été lucide sur lui-même et ses performances et c’est aussi ce qui le rend si fort et efficace…. #Teamwawrinka #teamdjokovic#nolefam