25 ans d’efforts pour relier France et Espagne par un fil électrique

Voila 25 ans que EDF se bât avec les écologistes pour construire une liaison électrique de forte capacité entre la France et l’Espagne.Ce dernier pays, en effet, souffrait d’être situé à l’extrémité sud du continent européen et de ne pouvoir accéder à la France pour y exporter ses excédents d’électricité.

L’Espagne est séparé de son voisin le plus proche, la France, par une chaine de montagne récente, les Pyrénées, qui est peu facile à franchir.Or l’Espagne en matière de production d’électricité a fait le choix des énergies renouvelables et de l’éolien en particulier. Si vous remontez de Madrid vers la France vous arriverez, à la frontière de l’Aragon, à une brusque dénivélée de terrain sur laquelle les espagnols ont installés des centaines et des centaines d’éoliennes.

Or comme vous savez, les eoliennes ,ne fonctionnent et ne produisent que quand il y a du vent. C’est le problème des énergies renouvelables, éolien comme photovoltaïque, que d’êtreintermittentes et donc de nécessiter des énergies d’appoint lorsque’elle ne produisent pas pour alimenter ses utilisateurs, comme de devoir trouver des utilisateurs additionnels quand elles produisent en excès de la demande naturelle. Car comme chacun sait l’électricité ne se stocke pas.

A coté de l’Espagne, se trouve son complément naturel, la France, qui est largement équipée en unités de production permanente nucléaires dont la production dépasse la moitié du temps, la nuit, la demande de ses clients Il serait donc logique et complémentaire de réunir les deux réseaux et les deux ensembles de production.

Il existe quatre lignes entre Espagne et France dont la première a été batie, il y a trente ans. Par contre il en manquait une entre Roussillon et Catalogne pour optimiser les échanges entre les deux pays et en amont les productions.La France, en effet, a besoin de plus d’énergie en hiver et l’Espagne en été du fait des climatiseurs.

Or l’affaire ne fut sans doute pas très bien présentée aux populations, les écologistes en situation d’émergence à cette époque saisirent l’occasion de se faire connaitre et il faut bien reconnaitre qu’une ligne haute tension est tout sauf esthétique.C’est ainsi que la construction resta en suspens pendant plus de 20 ans, jusqu’à ce que EDF accepte en 2008…d’enterrer la ligne électrique sur les 65 kilomètres de la liaison et de creuser un tunnel de 8,5 km sous les Pyrénées au niveau du col du Perthus.C’est cette ligne qui a été inaugurée fin février par les deux Premiers Ministres espagnols et français.

C’est la plus longue ligne électrique au monde avec 64,5 Km devant les 40km de celle de Tokyo.C’est la première fois que l’on creuse un tunnel exclusivement pour le transport d’électricité. Elle comporte deux transformateurs de courant alternatif en courant continu et vice versa.Il en a couté 700 millions d’euros pour la construire, moitié/moitié entre RTE coté français, la société de transport d’électricité filiale d’EDF et REE, son homologue espagnole. Enfin la capacité de transport est de 2000 MW ce qui permettra à l’Espagne d’exporter 720 000 MWhrs de courant

Un Grand Bravo à tous ceux qui ont participé à cette extraordinaire prouesse industrielle