Bataille entre constructeurs et géants du high tech!

Ça y est la bataille entre les constructeurs automobiles et les géants de la High Tech est bien commencée. Et elle risque fort d’être sévère dans les années à venir.

Elle se situe à deux niveaux, l’équipement des tableaux de bord des modèles des constructeurs d’une part avec tel ou tel type de smartphone et de GPS dans un premier temps et à un niveau de développement bien supérieur encore, la gestion automatisée de la voiture qui peut déboucher, pour les géants de la high tech, par leur entrée dans la construction de tels véhicules. Comme vous voyez il s’agit d’une bataille de titans dont nul ne peut prévoir quels en seront les vainqueurs.

Commençons par le plus simple, l’équipement des tableaux de bord. Avec l’évolution des techniques et celui de notre équipement personnel en smartphone, la demande des clients évolue vers la mise à disposition dans son véhicule personnel des mêmes fonctionnalités dont il dispose sur son smartphone. Les constructeurs n’ont rien contre une telle mise à disposition qui satisfera leur clientèle, haut de gamme en particulier, peut leur donner un avantage compétitif sur des constructeurs concurrents, voire augmenter leurs marges en transformant leurs véhicules en bureaux roulants. Deux possibilités se présentent, travailler avec telle ou telle société de High Tech, Apple Google Samsung ou autres ou développer leur propre système maison. Par contre ils sont trés méfiants envers les dites sociétés qu’ils soupçonnent de pouvoir s’emparer de données essentielles sur les besoins et les attentes de leurs clients!

Apple et Google ont déjà annoncés le lancement de leurs systèmes de smartphone de voiture, le Carplay chez Apple et Android Auto chez Google, et certains constructeurs ont déjà pris la décision pour leurs nouveaux modèles d’offrir l’un, l’autre voire les deux au choix de l’acheteur. C’est le cas de Chevrolet dont la nouvelle directrice générale,Mary Barra annonce la gamme la plus large au mode offrant un tel niveau de compatibilité. En Europe, la nouvell Opel Astra est prévue vous offrir ce choix de systèmes.Son concurrent direct Ford, a développé son propre système,SmartDeviceLInk, dont le japonais Toyota a annoncé étudier l’intégration dans ses modèles comme une « plateforme libre et ouverte qui facilite la création d’application pour smartphone », une option rigoureusement opposée à celle de la Général Motors.

Coté constructeurs européens, les géants allemands BMW, Audi, et Mercédes Benz ont annoncé être en négociation avec Nokia pour lui racheter  son programme de cartographie Here,anciennement Navtec, concurrent de Google Maps. un indication du choix de ces constructeurs pour suivre une route independante.PSA a annoncé vouloir proposer Carplay et Android Auto en parallèle mais offre déjà le systeme Mirror Link sur la 108 développée avec Toyota. Renault a fait le choix d’avoir son propre système R-Link tout en ayant passé des accords avec Google. Bref ça bouillonne sur ce sujet dans le Landerneau de l’automobile.

A un niveau de développement supérieur, aussi bien les constructeurs que les firmes de High Tech travaillent sur la voiture autonome qui se conduit toute seule. Ce sera le sujet de ma prochaine chronique….