Brèves de Blog 3

  • Le monde coopératif, en particulier agricole, est peu connu du grand public alors qu’il y existe des entreprises d’une taille relativement considérable. Voici une de des entreprises quasiment inconnue bien que réalisant un chiffres d’affaire annuel de 6,1 milliards d’Euros. Elle s’appelle InVivo et vous est peut être connu sous la marque Gamm Vert qui est le panonceau que vous pouvez avoir rencontré sur leurs magasins à destination du monde agricole ou des jardineries.Sinon il vend des semences, des engrais et des pesticides pour 1,7 milliards d’euros, fait du négoce de céréales pour 2,5 milliards d’euros et fait 1,4 milliards d’Euros de CA en nutrition et en santé animale.
    C’est sur ce secteur en particulier que InVivo veut batir sa croissance en se hissant de la 10ième à la 5ième place mondiale à l’horizon 2018. Il vient pour cela de racheter le suisse Pancosma qui possédait une gamme d’additif de santé animale reconnus innovants, tels que des aromes, des édulcorants, des oligo-éléments ou des acidifiants. Pancosma apportera à InVivo, né en 2001 du regroupement de 223 coopératives, des marges coquettes (10pct) et des synergies avec pour objectif de passer de 6,1 à 12 milliards d’euros de chiffre d’affaire d’içi 2025.
  • Les drones sont à la mode et on leur trouve tous les jours des applications nouvelles,en particulier dans l’agriculture. Vous connaissez peut être le groupe Bergerat Monnoyeur qui est le distributeur exclusif des matériels Caterpillar.Il vient de prendre une participation dans l’un des opérateur de drones en France, Redbird, pour développer l’utilisation de ces matériels dans…la gestion des chantiers, le métier des clients de Bergerat Monnoyeur auxquels,via Redbird, elle va offrir un service supplémentaire.
    Le drone peut capter au m2 vingt fois plus de données sur un chantier ou une carrière que ne peut le faire un géomètre dans le même temps et développer des élements d’exploitation impactants comme le volume de m3 restant à creuser ou les pentes à franchir pour les engins de chantier de manière à optimiser l’utilisation des engins. Le gain est dans le nombre d’engins affectés à un chantier au cours de son exploitation, la sécurité des parcours et….la consommation de carburants qui est un élement clé du coût du chantier.
    Pour vendre ce genre de prestation, il est utile pour une start up de 25 personnes comme Redbird d’être introduit dans les milieux du BTP. C’est exactement ce que va lui apporter Bergerat Monnoyeur qui est son exact antipode avec 1,6 milliards de chiffre d’affaire et 500 employés.
    L’union fait la force dit la sagesse populaire. On le leur souhaite
  • Le fumage des saumons peut s’effectuer soit dans les pays de production des saumons, Norvège, Ecosse ou Irlande soit dans les pays consommateurs ou un lien de proximité existe avec la grande distribution. En France, c’est la société MerAlliance qui est le leader du secteur avec 160 millions de chiffre d’affaire, 21 000 tonnes de poissons transformées, et 950 personnes employées. Elle est basée à Quimper et à Landivisiau, est implantée en Ecosse où elle a racheté en 2012 l’écossais ESCo et est implantée également en Pologne et en Norvège.
    Sauf que travailler pour la grande distribution n’a jamais été particulièrement rémunérateur et que donc cette industrie est en phase de consolidation. C’est le leader mondial du thon en conserve, le thailandais Thai Union Frozen Products qui vient de reprendre MerAlliance via sa filiale européenne MWBrands qui possède également les marques Petit Navire, John West (Grande Bretagne,Irlande, Hollande), Mareblu (Italie), Parmentier,Sealect et dispose de 4 usines et 6 thoniers.
    Thai Union Frozen, qui fait 2,77 milliards de chiffre d’affaire annuel,a pour ambition de doubler de taille d’içi six ans.A signaler l’arrivée depuis quelques années et la présence de divers industriels thailandais en France dans le papier ou la chimie.
  • Dans le domaine du lait et des fromages, vous connaissez sans doute l’un des leaders français dans ce domaine Lactalis, à l’origine Besnier de Laval, plus connu désormais par ses marquesPrésident ou Lactel,qui n’arrète pas de multiplier ses activités dans le monde. Il avait eu l’opportunité de racheter il ya quelque années son homologue l’italien Parmalat sous le coup d’un scandale financier, qui, de part sa forte présence en Amérique latine, est devenu le bras armé de Lactalis sur ce continent.
    C’est le géant agroalimentaire brésilien, Brasil Foods,BRF qui vient de lui vendre ses actifs laitiers qui avaient réalisés 925 milliions d’euros de chiffre d’affaire l’année dernière. Il a fallu six mois de négociation et 600 millions d’euros pour battre sur le fil Danone et le méxicain Lala et le Canadien Saputo.
    Lactalis disposera dans ce pays de 200 millions de consommateurs de 5,2 millions de litre de lait par jour pour une valeur annuelle de 2 milliards par an.Voilà qui va permettre à Lactalis de mettre en oeuvre sa stratégie d’implantation dans les pays émergents dont elle a mis en place récemment une autre branche en rachetant le groupe Tirumala, en Inde