Brèves de Blog 7

  • Vous connaissez les hôtels Campanile,Première Classe, Kyriad et la serie des hôtel Tulip, Tulip Inn, Golden Tulip et Royal Tulip. Ils appartiennent au Groupe Louvre Hotels qui eux même appartiennent à la société de capital investment Starwood Capital (Shératon etc)  qui l’avait acheté eux mêmes au Groupe Taittinger, forcé de vendre pour cause d’ISF confiscatoire pour certains des héritiers de la famille.
    Une chaine qui compte 1100 établissements, soit 90 000 chambres, répartis dans 40 pays européens.
    Bref,c’est le numéro 2 de l’hôtellerie économique dans l’Union Européenne dont Starwood, plutôt axé sur l’hôtellerie haut de gamme, avait souhaité se séparer et avait pour celà entamé un processus de cession avec appel à candidatures.
    Starwood vient d’en annoncer la vente … à un groupe chinois, Jin Jiang International Holdings qui est un poids lourd du tourisme et de l’Hôtellerie en Asie du Sud Est avec plus de 1700 hôtels dans 11 pays, mais majoritairement en Chine.
    Le prix de cession n’a pas été divulgué mais doit se situer dans une fourchette de 1,2 à 1,5 milliards d’euros sur la base de l’appel d’offre public précédent.Dans peu de temps, quand vous irez passer la nuit dans un Campanile, vous serez chez des chinois…
  • J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de la société d’ingéniérie, Akka Technologies, d’origine lyonnaise quand elle avait racheté à la surprise générale la filiale de Daimler Benz, MB Tech. Elle emploie 11 000 ingénieurs dans le monde et fait un chiffre d’affaire annuel de l’ordre de 900 millions.
    Il se trouve que Daimler Benz était le partenaire historique du constructeur chinois Beijing Automotive, BAIC, qui souhaitait développer une berline haut de gamme pour le seul marché chinois, baptisée C 90 L et prévue être développée sur la base d’une plateforme Mercédès. Assez naturellement, c’est vers Akka Technologies que BAIC se tourna pour concevoir ce véhicule haut de gamme complet.dans le;cadre d’une joint venture entre les deux sociétés en cours de constitution.
    Voila qui permettra à Akka Technologuies d’accroitre fortement la part de son activité réalisée en dehors de la France et de l’Allemagne.Son PDG, Maurice Ricci, vise les 200 millions d’euros de chiffre d’affaire réalisé en dehors de ces pays, en forte hausse par rapport à son niveau actuel de 130 millions.
  • Vous savez que le bouchon en liège est désormais concurrencé par le bouchon en plastique pour les vins bas de gamme, mais de plus en plus pour ceux de la gamme moyenne car ce dernier permet de ne pas soumettre le client au risque du « goût de bouchon » qui peut tuer un vin de bonne classe qui vous a couté cher à l’achat.
    Au delà du bouchon, c’est également le bouchage tout entier qui évolue vers des modes plus facile à boucher et à rouvrir pour le client qui prête de moins en moins d’intéret, en particulier dans les pays qui commencent à accéder à la culture du vin, au bouchage traditionnel en liège.
    Le liège ne se laisse pas faire pour autant. Voici un nouveau mode de bouchage qui allie ce matériau traditionnel et un nouveau bouchage qui évite de devoir prendre son tire-bouchon. Car, peut être ne le saviez vous pas, le chinois moyen ne possède pas de tire bouchon!C’est le portugais Amortim, numéro un mondial du liège, qui s’est allié à Owens-Illinois, leader mondial de l’emballage en verre et repreneur en France, il y a une dizaine d’années,des anciennes installations de production de l’ex BSN, qui se sont alliés pour mettre au point ce nouveau bouchage en liège.
    C’est la combinaison du nouveau bouchon ci contre en liège fileté et d’une bouteille au goulot fileté intérieurement dans lequel se visse le dit bouchon. Pour ouvrir la bouteille, on fait l’inverse, on dévisse. Pas besoin de tire bouchon en effet
    C’est la coopérative du Val d’Orbieu qui sera le premier à utiliser bouteille et bouchon de liège nouveau pour sa nouvelle cuvée haut de gamme, La Cuvée Mythique.On lui souhaite Bonne Chance de même qu’on souhaite bonne chance à Owens Illinois qui s’est installé majoritairement, sans que nous nous en apercevions, à la tête de la production française de bouteille.
    Espérons qu’ils penseront à avertir le consommateur du nouveau mode d’ouverture de ces bouteilles. Bravo pour l’idée en tous cas