Brèves de Blog …nucléaires

  • Je vous avais signalé la grande activité,- et les succès commerciaux-, de la Russie via son groupe nucléaire public Rosatom pour vendre partout dans le monde la technologie russe dans ce domaine.En voiçi un exemple avec la signature d’un accord intergouvernemental entre la Russie et le gouvernement sud africain qui met en place un partenariat stratégique et une coopération entre les deux pays dans le nucléaire civil.. En clair il s’agit d’un programme de « déploiement » en Afrique du Sud d’içi 2030 de 8 réacteurs nucléaire VVER de technologie russe  pour une puissance installée globale de 9,6 gigawatts. Bien joué non?
    A suivre… pour les miettes
  • Ca y est! La Commission Européenne vient de donner son accord à EDF Energy et au gouvernement anglais pour le montage financier mis au point par les autorités anglaises pour permettre la construction sur le site de Hinckley Point de deux réacteurs nucléaires de type EPR.
    Il fallait en effet que les autorités européennes jugent si ces conditions financières qui comprenaient un prix de rachat de l’electricité de 92,5 livres le Mwatthrs et des mécanismes de partage des économies éventuelles sur les coûts de construction étaient compatibles avec les règles de la concurrence. Après étude détaillée du dossier et modifications mineures demandées et acceptées par EDF Energy, le collège des Commissaires a accepté le montage financier proposé.
    EDF Energy va pouvoir poursuivre les phases suivantes du projet et en particulier la recherche d’un autre partenaire à cette exploitation, en plus des deux énérgéticiens chinois,CGN et CNNC et d’Areva.
    La mise en service du premier des deux réacteurs EPR est prévue pour 2023. Ils produiront 7 pct de la consommation britannique.
  • Derrière cette discussion au niveau de la Commission Européenne se cache néanmoins un problème de fond sur le statut de cette énergie en Europe et son « droit » à être développé? Car curieusement et sans que l’on ne nous en ait rien dit,le nucléaire avait été exclu subrepticement d’un droit à aides publiques comme ne rentrant pas dans les lignes directrices de l’Europe en matière énergétique qui avaient été redéfinies en avril dernier. Sans doute, lors des débats sur ce sujet, nos écologistes n’ont ils pas défendu cette énergie dont nous sommes pourtant les plus grands bénéficiaires dans le monde.
    Or la centrale d’Hinckley point est le premier investissement dans le nucléaire dans l’Union Européenne depuis très longtemps et ,vu l’énormité des sommes à investir,19 milliards d’euros(!), il n’est pas possible de le faire sans intervention des Etats! Il a donc fallu trouver un moyen pour prendre position en faveur du montage britannique  a contrario des fameuses lignes directrices de l’Union.
    Le président de la précédente Commission, Manuel Barrosso, et Joaquim Almudia, le Commissaire à la Concurrence, ont du se résoudre à recourir à un vote de tous les commissaires de leur équipe qui, heureusement, s’est terminé positivement en faveur du financement de Hinckley Point par 16 votes pour, 5 contre et une abstention.
    Le principe mis en avant par la Commission pour obtenir un vote favorable a été celui de la prévalence de la souveraineté nationale dans le choix de chaque pays de son mix energétique. Par ailleurs Le Commissaire à la concurrence a pu faire ressortir la« défaillance du marché » sans lequel l’investissement n’aurait pas eu lieu pour justifier le soutien public.A quoi en est on réduit dans l’Union Européenne pour investir dans le nucléaire !
    Et encore le Commissaire à la Politique régionale, l’Autrichien Johannes Hänn,qui a participé à ce vote, a  t il prévenu qu’il amènerait cette décision devant la Cour de Justice de l’Union Européenne.
    Etonnante Union Européenne…