Ces routiers qui (dé)font la loi

Il aura suffit d’une menace de blocage des routes par plusieurs organisations professionnelles de transporteurs (FNTR, Unostra, TLF et CSD) pour que l’écotaxe votée par la représentation nationale soit abandonnée sine die par le gouvernement.

Cerise sur le gâteau les transporteurs routiers ont également obtenu d’être exemptés de la hausse prochaine de la fiscalité sur le gazole. Au final, ce sont donc les contribuables, déjà assommés par la hausse des impôts, qui devront mettre la main à la poche. En contrepartie, ils auront droit à toujours plus de poids-lourds (dont de nombreux étrangers) sur les routes, plus de pollution et plus de gaz à effet de serre… et à un joli bras d’honneur.

Après avoir laissé des paysans incendier en toute impunité des bâtiments publics en Bretagne et des pilotes couler une ex-compagnie nationale, ce nouveau recul gouvernemental constitue un aveu d’impuissance et de manque de courage. Nicolas Sarkozy avait fait sa campagne victorieuse de 2012 sur le thème de la France forte. Le mandat de François Hollande, pour sa part, semble placé sous le sceau de la France molle.