Comment mettre en place l’auto-configuration de comptes de messagerie pour Thunderbird (et d’autres)

Je ne sais pas si le titre est très clair, mais il recouvre un mécanisme particulièrement utile pour simplifier la vie des utilisateurs de messagerie et soulager les supports informatiques. Si vous utilisez Thunderbird, vous avez dû remarquer que lors de la configuration de votre compte, il cherchait à déterminer automatiquement les paramètres serveur.

Cette opération se réalise à partir de l’adresse email que vous avez saisie pour votre nouveau compte de messagerie. Le mécanisme utilise plusieurs méthodes :

  1. Une base de données ISPB gérée par Mozilla ;
  2. Un fichier de configuration mis à disposition par votre hébergeur de messagerie ;
  3. Un fichier de configuration sur votre poste local ;
  4. La devinette, Thunderbird essaye de combiner smtp ou imap avec le nom de domaine de votre messagerie ;
  5. La configuration manuelle en dernier ressort ;

En ce qui me concerne, c’est la méthode numéro 2. Les composantes de la solution sont simples (pour un administrateur système ! ) :

  • Un nom de serveur à ajouter sur le DNS de votre nom de domaine : autoconfig.example.com ;
  • Un serveur web sur lequel va pointer l’enregistrement que nous venons de créer ;
  • La configuration d’un virtual host sur le serveur web pour gérer les requêtes sur http://autoconfig.example.com ;
  • Un fichier de configuration XML décrivant les paramètres de configurations possibles de la messagerie dont un exemple suit. Ce fichier doit s’appeler config-v1.1.xml et être placé dans une sous-répertoire dénommé mail.
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<clientConfig version="1.1">
  <emailProvider id="example.com">
    <domain>example.com</domain>
    <displayName>Services example.com</displayName>
    <displayShortName>example.com</displayShortName>
    <incomingServer type="imap">
      <hostname>imap.example.com</hostname>
      <port>993</port>
      <socketType>SSL</socketType>
      <authentication>password-encrypted</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </incomingServer>
    <incomingServer type="imap">
      <hostname>imap.example.com</hostname>
      <port>143</port>
      <socketType>STARTTLS</socketType>
      <authentication>password-encrypted</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </incomingServer>
    <incomingServer type="pop3">
      <hostname>pop3.example.com</hostname>
      <port>995</port>
      <socketType>SSL</socketType>
      <authentication>password-cleartext</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </incomingServer>
    <outgoingServer type="smtp">
      <hostname>smtp.example.com</hostname>
      <port>587</port>
      <socketType>STARTTLS</socketType>
      <authentication>password-encrypted</authentication>
      <username>%EMAILADDRESS%</username>
    </outgoingServer>
   </emailProvider>
</clientConfig>

Si vous avez bien travaillé, le fichier doit être accessible à l’URL : http://autoconfig.example.com/mail/config-v1.1.xml

Il ne vous reste plus qu’à faire un test depuis Thunderbird pour vérifier que tout fonctionne bien. A noter que d’autres logiciels de messagerie, libre évidement, exploite aussi ce fichier de configuration s’il existe. Je n’ai pas fait le test, mais a priori Kontact et Evolution savent en tirer parti.

En savoir plus