Connaissez vous Laniakéa?

Probablement non, et ce n’est pas étonnant puisque…ça vient de sortir!

Au fur et à mesure que le temps passe, que les moyens techniques s’améliorent, que les chercheurs approfondissent lerus études et leurs théories, on est passé d’un monde à notre portée composé de notre planète, plate initialement et qui ne tournait pas, à une planète sphérique qui tourne autour du soleil puis à un système solaire et ensuite à une galaxie, c’est à dire un ensemble d’étoiles, de gaz,de poussières, de matière noire avec parfois un trou noir qui peut compter des dizaines de milliards d’étoiles et s’étendre sur une centaine d’année lumières.

 C’est à partir des années 20 que l’astronome américain Edwin Hubble ( celui du télescope spatial) s’est intéressé aux galaxies, la notre ayant été baptisée la Voie Lactée.Il en existe de forme et de structures diverses par exemple les galaxies en spirale, elliptiques ou de forme irrégulière.

Au delà des galaxies, on passe à ce que l’on appelle l‘Univers Observable qui comporte quelques centaines de milliards de galaxies puis de l’Univers tout court dont nul ne connait la dimension et qui est encore immensément plus grand.

Les astronomes ont travaillé depuis longtemps à classifier toutes ces étoiles, galaxies ou nebuleuses dans de nombreux catalogues astronomiques tel que le catalogue Messier ou le New General Catalogue

.Il manquait néanmoins dans ces classifications, un échelon intermédiaire entre la galaxie de base et l’Univers observable. Ce manque vient d’être comblé par une équipe franco-israélo-américaine qui vient de définir une nouvelle composante de l’IUnivers, les « continents célestes » ou superamas.Ils ont déjà baptisé celui dans lequel nous nous trouvons du nom du titre de cet article, Laniakea, qui est un mot hawaïen qui signifie « incommensurable paradis ».Le voici ci contre.

Dans cette vue de très très haut de notre Continent céleste qui regroupe des millions de galaxies disposées comme indiquées les unes par rapport aux autres, la notre, notre Voie lactée est au bout de la flèche à droite, proche de la frontière du continent.qui le sépare des autres continents qui l’entourent.

Vous savez que l’Univers est en expansion permanente depuis le Big Bang qui lui a donné naissance. Mais chaque galaxie se déplace dans une direction donnée et à une vitesse donnée en fonction des influences gravitationnelles de ses voisines. La représentation de Laniakea çi dessus ressemble vue de très très haut à celle d’une vallée terrestre où les eaux se déplacent vers le bas, attirées déjà par la gravité; Ce que l’on appelle un bassin versant. La représentation du continent montre dans quel sens se dirigent les galaxies qui la compose, attirée par les forces gravitationnelles vers la même vallée gravitationnelle en jaune clair.

Laniakea contiendrait 100 000 grosses galaxies à 100 milliards d’étoiles chacune et un million de galaxies naines à de 1 à 1à milliards d’étoiles. Quant à la Voie lactée, sous les forces combinées de toutes ces influences gravitationnelles, elle trace son chemin à 630 kilométrés par seconde.

Nous sommes vraiment une parcelle infinitésimale de ce monde gigantesque. Malgré cela, nos astronomes sont capables de de comprendre comment il fonctionne. Chapeau les artistes !