Déficits: Ce que les chiffres veulent dire

Vous savez, si vous suivez ce blog régulièrement, qu’il y a tromperie de la part de notre classe politique, de droite comme de gauche, au pouvoir ou au repos, à vous annoncer des déficits en pourcentage du Produit Intérieur Brut. Elle consiste bien sur à minimiser le montant de ces déficits en vous annonçant des petits chiffres de pourcentage de ce PIB, 3 ou 4 pour cent au lieu de vous annoncer les gros chiffres en centaine de millions d’euros qu’il nous faudra emprunter pour boucher le trou.Voiçi donc ci contre les chiffres officiels rendus public après la révision piteuse que vient d’en faire notre Ministre des Finances, Monsieur Sapin, l’homme qui voit en descente les côtes que tout le monde voir monter.Colonne de gauche le réalisé 2013, du milieu l’estimation révisée de 2014 et à droite, celle résultant du budget 2015.

Il vous manque le fameux PIB, qui s’est monté en 2013 à 2737 milliards d’euros, qui devrait se monter avec 0,4pct de croissance à 2748 milliards en 2014 et en 2015 à 1 pct de prévision de croissance, à2775 milliards d’euros.

Vous multipliez ce PIB par les pourcentages de déficits annoncés et vous obtenez: Pour 2013                 112 millions d’euros de déficit

2014                  121 millions de déficit

2015                  119 millions de déficit

Soir sur trois ans 250 millions de déficit qui viendront s’ajouter aux 2000 milliards existant et qu’il faudra emprunter.

On vous dira qu’en ce moment les taux d’intérêt sont très bas, que France Trésor a même réussit récemment à emprunter à taux nul, c’est vrai. Mais même si temporairement les taux sont très bas, il ne manqueront pas de remonter un jour et …il faudra bien rembourser le capital.

A signaler que si nous avions tenus notre engagement de descendre à 3 pct de déficit en 2014 nous aurions diminuer nos emprunts sur le marché en 2014 de…..49 millions d’euros !!!!