Force houlomlotrice: 10 ans d’expérimentation avec succés des machines Pelamis en mer!

J’ai eu l’occasion dans ce blog de faire le point régulièrement sur les différentes techniques utilisées ou en développement ici ou là dans le monde pour récupérer d’une manière ou d’une autre l’énergie de diverses manifestations naturelles comme le vent, le soleil, les marées ou les courants marins.Parmi celles ci l’une des plus intéressante est la domestication de la force des vagues ou énergie houlomotrice qui offre l’avantage par rapport à d’autres forces naturelles d’être disponible 24 hrs sur 24 et non pas 25 à 40 pct pour cent du temps comme le vent ou le solaire.

Mes derniers articles sur le sujet datent des 3 octobre et 16 novembre 2008 et rapportaient l’installation de ce que l’on avait appelée une ferme à vagues au large de Portugal avec des machines Pélamis de la firme écossaise Ocean Power devenue depuis Pelamis Wave Power. Des machines que l’on peut décrire comme des serpents de mer mécaniques articulés de 150 m de long  qui suivent le mouvement de la houle et en récupèrent l’énergie par des systèmes hydrauliques dans ses articulations.Si vous êtes intéressés par le sujet je vous invite à relire ces articles ou à aller sur le site de Pelamis

Outre la dite ferme à vagues portugaise, Pelamis s’est beaucoup investi en Grande Bretagne pour développer encore son prototype et arriver à démonter ses performances dans des conditions réelles de fonctionnement et sur la durée. Ce fut le cas à l’ EMEC, le European Marine Energy Center situé dans le nord de l’Ecosse dans une zone de vagues très puissantes.aux Iles Orcades. Des travaux ont permis de progresser vers la version P2 du serpent de mer Pelamis.

Ceci dit si je vous en reparle aujourd’hui, c’est qu’il y a dix ans, le 15 aout 2004 à 9h55 un dimanche se passait un évènement important pour la réussite de ce proijet la jonction avec le réseau électrique britannique pour un essais de …Dix ans qui vient donc de se terminer avec succès.

En dix ans les deux machine Pelamis en essai à l’EMEC, l’une pour le compte de la Scottish Renewable company, l’autre pour le compte de l’energéticien allemand E.ON, ont produit au bénéfice du réseau électrique britannique  250 MWh d’électricité, convertissant l’énergie de vagues d’une puissance allant jusqu’à 2 MW en un production régulière et stable d’un flot d’electricité à 280KW de moyenne.Elles ont montré pouvoir produire 90 pct du temps dans des conditions de mer très difficiles parfois avec une hauteur moyenne de houle de 5 m et des hauteurs de vagues individuelle pouvant aller jusqu’à 10m de haut pendant 15 000 hrs de mer.

Au terme de ces dix ans d’essais Pelamis Wave Power a montré disposer avec la Pelamis P2  d’un matériel fiables susceptible de pouvoir convertir 90 pct de son temps de fonctionnement, la puissance de la houle en electricité utilisable dans un réseau électrique traditionnel .Cette démonstration ayant été faite, elle va s’orienter maintenant vers le déloppement de fermes industrielles.

On les félicite de cet effort tenace de développement de leur technologie et on leur souhaite Bonne Chance pour la suite!