Hollande prend tous les risques

Face à une offensive majeure contre sa politique le Président est acculé à prendre tous les risques. Dans l’attente de la formation de son nouveau gouvernement, on voit bien que sa majorité parlementaire est de plus en plus bancale.

Privé de toute ouverture au centre, harcelé par les verts, le Front de Gauche et les communistes, sans soutien de l’opinion politique, on voit mal comment le nouveau gouvernement de Manuel Valls pourra engager les vastes réformes promises.

On annonce une déclaration de Martine Aubry dans la soirée qui pourrait bien être le coup de pied de l’âne.

La gauche aura démontré son incapacité, une foos de plus, à assumer ses responsabilités.

Hollande était le mieux placé pour tenter cette expérience, il ne lui reste plus grand chose, ni surtout de temps, pour réussir son quinquennat.