Industrie de la Musique: Le Grand Bouleversement!

Je vous signalais l’autre jour l’introduction en Bourse de  Deezer, le site de streaming français lancé comme un site de piratage à l’origine, à l’époque des débuts de l’internet et du streaming illégal de musique. Une époque plébiscite certes par les internautes mais qui déplaisait terriblement à l’industrie musicale qui, il faut bien le dire, avait tout à y perdre.

Nous allons assister par la suite à un bouleversement complet de l’industrie de la musique. Dans un premier temps ce fut la montée du téléchargement à l’unité et bien sur de la chute rapide des ventes des Dvd dans les bacs et de l’achat des enregistrements sur matériaux solides.Ce fut l’époque du leadership incontesté du téléchargement à l’unité, Apple qui avait su prendre très rapidement la mesure de ce marché naissant. Et ça dura dix ans.

L’étape suivante, ce fut en effet la montée du streaming qui démarra à partir des années 2010 et au dépens des grands du téléchargement à l’unité et surtout des ventes en magasins.Avec l’arrivée de nouveaux acteurs, le nouveau venu Suédois, Spotifyet aux Etats Unis Netflix et Pandora média.

Les « streamers » trouveront rapidement des alliés avec les opérateurs de télécoms qui vont voir en eux un service de plus, le service musical, à offrir à leurs clients dans leur vaste palette de services à l’intention de leurs millions de clients.

Ils sauront également faire la paix avec les éditeurs de musique que, d’une certaine manière, ils ont spoliés mais qui ont besoin de ce nouveau moyen de diffusion. Reste un talon d’Achille à ce métier, s’il est facile de cumuler des millions d’abonnés, il est plus difficile de gagner de l’argent.

L’avenir,c’est l’arrivée dans ce métier des « gros », de ceux qui avaient choisis la voie du téléchargement à l’unité comme Apple, ou de ceux qui se rendent compte qu’il y a là un marché énorme dans lequel il faut être comme Google. Heureusement, il y a de la place pour tout le monde dans un marché qui se développe au détriment des ventes en magasin que le streaming est prévu doubler dès 2018.

Une catégorie d’acteurs de l’édition musicale qui sont eux les vrais victimes de ces évolutions technologiques et sociétales, les auteurs et compositeurs, dont une bonne partie des revenus provenaient des ventes de disques physiques, et qui ont du se résoudre à….revenir vers les concerts.