La nuit de la faillite

Je vous signale la sortie d’un livre d’un ancien collaborateur de Christine Lagarde, écrivain de son état et bon connaisseur de l’économie également, Gaspard Koenig, qui a imaginé dans ce roman que notre pays, la France, soit obligé un jour de faire un défaut de paiement comme l’Argentine, et d’autres, ont eu l’occasion de faire.Il a ppur titre « La nuit de la faillite ».

Je n’ai pas eu l’occasion encore de le lire mais d’écouter un interview détaillé de l’auteur qui me fait penser que ce serait un bon livre de vacances.Ce genre d’évènement se passe toujours brutalement. On n’en connait pas le jour mais la manière dont ca arrivera, oui. Un jour, un créancier demandera son du et au lieu de pouvoir réemprunter sur les marchés comme nous faisons tous les jours, on s’aperçevra ce jour là que plus personne ne veut plus vous prêter, même pas dans des conditions très coûteuses!

Gaspard Koenig décrit la journée, ou la nuit, durant laquelle nos dirigeants essayent désespèrement de trouver une solution. Dans le rôle du Président, il croque François Hollande avec Pierre Moscovoci aux finances et Serillon à la com qu’ils a tous bien connus.

On y apprend que les faillites sont finalement assez nombreuses dans le monde. En dehors de l’Argentine, le Brésil, la Russie et même la France ont connus ce désastre D’ailleurs nous sommes en faillite d’ores et déjà. Tous les mois l’un ou l’autre de nos prêts vient à échéance et nous sommes bien incapables de les rembourser sur nos fonds propres.Avec le montant de notre dette accumulée (2000 milliards d’euros) par rapport à la valeur ajoutée que nous produisons tous les ans et aux impots et charges que nous prélevons dessus, il nous faudrait dix ans d’impôts pour la payer.Elle est hors de controle et on est donc forcé d’emprunter sur le marché. Mais il rentre tous les ans 200 milliards de recettes dans la caisse de l’Etat et nous empruntons pour 300 milliards Ca peut continuer comme cela durant des mois, voire des années, et d’ailleurs on s’y habitue, mais on sait qu’un jour ca s’arrètera.

On l’a oublié mais la France a été en faillite en 1932 au sortir de la guerre, mais également en 1797.Que faudrait il faire pour l’éviter? D’après tous les économistes dont Adam Smith et Montesquieu, il faut bien avant la catastrophe « restructurer la dette », c’est à dire négocier avec les créanciers pour qu’ils acceptent de perdre une partie de leur dette plutôt que toute la dette. Ce qu’on fait les argentins en 2001 ou les grecs plus récemment.

Ensuite il faut faire payer le pays et c’est là qu’il peut y avoir des différences suivant les,orientations  politiques de celui qui la fait. On peut dévaluer, comme nous avons bien su faire à un époque, mais ce n’est plus possible avec l’Euro, ou bien repousser le remboursement de la dette sur les générations suivantes, attaquer les fameux riches ou comme ils ne sont pas assez nombreux faire payer la majorité de la population.

Voila en gros ce dont il s’agit. Bien sur ce n’est pas très agréable pour ceux qui sont obligés de s’y mettre. Mais après tout, ils ont tout fait pour être au pouvoir même à ce moment là. Alors tant pis pour eux!