Le calorifugeage : une opération à 0€

Le calorifugeage

La France doit intensifier ses efforts si elle veut atteindre les objectifs visés par sa politique énergétique. Ainsi, elle prévoit de nombreuses aides financières pour encourager la population à effectuer des travaux de rénovation thermique en vue de diminuer sa facture énergétique. Elle finance même intégralement certains travaux comme l’isolation des combles perdus et le calorifugeage des conduites d’eau chaude.

Réduire la consommation d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre

La France s’est engagée, comme de nombreux autres pays, à prendre les mesures nécessaires pour diminuer la consommation d’énergies fossiles qui génèrent le fameux CO2, responsable du changement climatique. Et comme le bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie, de nombreuses mesures sont prises pour améliorer la performance énergétique de ce secteur.

Des normes strictes sont imposées aux nouvelles constructions de manière à les rendre moins énergivores et donc moins polluantes. D’autre part, l’utilisation des énergies renouvelables est recommandée pour atteindre une certaine autonomie sur le plan énergétique et arriver à terme à construire des bâtiments qui génèrent toute l’énergie qui leur est nécessaire.

Pour diminuer les besoins énergétiques des bâtiments existants, la solution consiste en une vaste campagne d’isolation qui concerne tant la toiture que les murs, les sols ou encore les tuyaux d’eau chaude. Si vous désirez obtenir plus de renseignements sur ce travail de rénovation énergétiquecliquez ici et vous serez guidé pour entamez éventuellement les démarches.

À propos du calorifugeage

L’isolation des tuyaux d’eau chaude est recommandée en début de circuit, surtout si la chaudière et/ou le chauffe-eau se trouvent dans un endroit non chauffé. Quelques mètres suffisent en effet à faire perdre 10° à l’eau si les conduits ne sont pas isolés et plus encore quand la distance parcourue dans le froid est très importante.

Pour obtenir la température souhaitée dans les radiateurs ou au robinet, il faut alors évidemment augmenter le thermostat ce qui signifie consommer plus et payer plus. Pourtant, il est très facile de remédier à cette situation.

En protégeant les tuyaux dans une gaine isolante, il n’y a plus de déperdition de chaleur et l’eau arrive à la température désirée aux différents points de distribution. Le calorifugeage est donc un moyen simple et rapidement mis en place pour réaliser des économies d’énergie.

Le financement des travaux de calorifugeage

Depuis 2005, date à laquelle la loi POPE est entrée en vigueur, les grands distributeurs d’énergie sont obligés de réduire leurs ventes sous peine de fortes amendes. C’est pour cela qu’ils incitent leurs clients à consommer moins et qu’ils les aident pour acquérir des équipements moins énergivores ou encore pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

En 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte exige encore davantage d’efforts pour diminuer la consommation d’énergies fossiles. L’isolation des combles perdus et le calorifugeage sont désormais financés entièrement par la prime énergie.

Le propriétaire aussi bien que le locataire peuvent solliciter cette prime. Le calorifugeage peut être demandé pour un logement individuel ou un immeuble. Il faut cependant que le bâtiment soit construit depuis 2 ans au moins et que les travaux soient réalisés par un professionnel titulaire du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Contrairement à d’autres aides financières, il n’est pas tenu compte des revenus ni de la composition du ménage.