Le Vénézuela, c’est pas sympa!

J’ai eu l’occasion de vous signaler la liste des pays qui allaient être particulièrement touchés par la chute du prix du baril de pétrole, tellement les revenus qu’en tiraient ces pays était importants pour leurs budget et même l’approvisionnement du pays. Parmi ceux là se tenait le…. Vénézuela, un pays situé tout au nord de l’Amerique du sud, sur la mer des Caraïbes.

Un pays qui vient de perdre récemment son « lider maximo », Hugo Chavez, qui avait fait de lui lepays phare du « Socialisme de XXIème siècle » à coup de distribution à la population des richesses du pays et en premier lieu des revenus de son pétrole. Il arrrive au pouvoir en 1999, dans une période où le prix du brut flambe et il en profite pour mettre en place de mesures sociales généreuses, essence quasiment gratuite, repas gratuits dans les écoles,construction de logements sociaux, triplement du nombre de bénéficiaires de pensions de retraite ou d’invalidité, le tout sur fond de nationalisation des banques, des distributeurs ou des quelques fleurons de l’industrie minière.

Tout le monde sait que ce genre de comportement ne dure pas très longtemps. Vers 2003/2005 le déficit se creuse à 10 pct du PIB.On riposte en bloquant les prix ce qui se traduit par un intense marché noir, y compris vers l’extérieur avec la Colombie voisine. Les prodcuteurs locaux disparaissent et les pénuries se développent.

C’est dire que pour un pays mené de cettre manière, la chute du prix du baril de brut de 100/110 dollars le baril à 50 envrion est un drame effroyable et brutal. Hugo Chavez est parti et c’est Nicolas Maduro qui lui a succédé en promouvant les mêmes politiques et alors que les caisses sont vides! Maduro, lui, croit au Pêre Noêl qui affirme « Dieu pourvoira et nous obtiendrons les ressources dont nous avons besoin pour faire tourner le pays » On se croirait presque en Grèce!

Allez y et vous verrez que tout y manque, que le pays est devenu le troisième pays au monde à pratiquer le rationnement avec Cuba et la Corée du Nord que les magasins y sont désepérement vide mais qu’il est interdit de photographier ce vide. Alors que le pays dispose des réserves de pétrole les plus élevées au monde, 300 milliards de barils, devant l’Arabie Séoudite et compte des richesses minières conséquentes et que son PIB est de l’ordre de 7000 euros par habitants et par an, deux fois plus que l’Egypte, trois fois plus que le Vietnam, et au même niveau que celui de la Chine.

Consternant. Décidément force est de constater que partout dans le monde, dans le domaine économique comme le domaine religieux, aujourd’hui, précédemment ou malheureusement pour le futur, la bêtise humaine reste une denrée extrêmement répandue pour le plus grand malheur de l’espèce humaine