Les Bravos de CaDerange 2

Ils vont cette semaine aux personnes, organismes ou sociétés suivantes:

  • Renault Trucks,le lointain héritier des camions Berliet, Saviem puis Renault Véhicules industriels avant de devenir la propriété du suédois Volvo, pour avoir gagné en janvier un appel d’offre pour le Qatar qui n’a été rendu public que ces jours ci, peut être en liaison avec la visit de l’Emir du Qatar à notre Président.Le dit appel d’offre était le plus gros jamais lancé par le Mechanical Equipment department de la Ville de Doha et portait sur 190 camions qui seront équipés de bennes à ordures.
    Grace à ce marché, Renault deviendra la première marque de camions dans l’Emirat
  • Citroën et à son nouveau patron Carlos Tavarés pour avoir nommé à la tête de la marque Citroën une femme tout d’abord et une britannique qui plus est. Elle s’appelle Linda Jackson, a commencé sa carrière par un petit job à la comptabilité  chez Jaguar avant de reprendre des études pour acquérir un MBA puis devient directrice financière de Rover France. C’est un chasseur de tête qui la fera venir chez Citroën UK avant d’occuper une position semblable à la maison mère à Paris.
    C’est en Angleterre où elle est devenue Directrice Générale pour la marque que Carlos Tavarés l’appellera pour lui proposer la direction mondiale de Citroên.
    « Quand je suis entrée dans le groupe il y a dix ans, je n’aurais jamais imaginé voir une femme britannique diriger Citroên » a t elle déclaré. Moi non plus qui me suis toujours étonné de ne voir dans les concessions automobiles (de toutes marques) que des hommes à l’heure ou 50pct des ventes sont faites à des femmes!
  • Serge Ferrari ét à sa société qui est une ETI rhônalpine de 585 personnes et 140 millions d’euros de chiffre d’affaire spécialisée en textiles innovants pour la protection solaire,les revètements de façade ou les couverture de stades, dont 3 des stades de la Coupe du Monde de Football au Brésil.L’archétype de cette catégorie de sociétés industrielles comme notre gouvernement aimerait en avoir davantage avec une présence dans 80 pays du monde, un taux d’exportation de 75 pct de son chiffre d’affaire et une part du capital de 13 pct détenus par le personnel.
    Il lance une augmentation de capital de 34 millions d’euros pour lui permettre de réaliser un programme d’investissements de 100 millions d’euros sur 5 ans.dont 35 millions pour se déployer à l’étranger, 25 en innovations technologiques et 25 en amélioration de son outil de production. Bravo et Bonne Chance
  • A la société Déinnove de Montpellier, spécialisée dans les bactéries déinocoques, des bactéries dont la résistance est extrème, à la sécheresse ou aux rayonnements. Elles ont l’avantage, dans le procédé Déinove, de pouvoir produire de l’Ethanol dit de seconde génération à partir de toutes sortes de biomasse. Dans le procédé de production d’Ethanol de premier génération en effet, seule une partie de cette biomasse est tranformable ce qui nuit grandement au rendement de la transformation. Les bioéthanols de seconde génération sur lesquels travaillent tous les laboratoires, ont l’avantage de bénéficier d’une transformation complète de la plante y compris par exemple la lignine de la tige.
    Le procédé Déinove qui utilise une bactérie selectionnée offre un rendement de 9 pct d’éthanol en volume ou 72 pct en poids contre 5 pct aux meilleurs procédes existants ce qui permet d’en envisager l’industrialisation.
    Déinove a conclu un contrat de développement avec Suez Environnement pour développer un procédé avec ces bactéries et partir de biomasse de déchets urbains organiques. Un procédé concurrent de l’incinération mais sans ses inconvénients.
    En utilisant d’autre souches de bactéries, Déinnove a également réussi à fabriquer des isoprénoïdes,des intermédiaires pour différentes applications de Chilmie verte.
    Un Grand Bravo pour des innovations prometteuses