Les Bravos de CaDerange 7

Ils vont cette semaine aux personnes, sociétés ou organismes suivants:

    • A la société Deinove, crée en 2006 à Montpellier pour exploiter la propriété unique des bactéries particulières, les bactéries déinocoques de pouvoir produire des composés chimiques sans pétrole. Ces bactéries peuvent produire de l’éthanol de seconde génération à partir de matière premières cellulosiques non alimentaire, en clair la biomasse, par un procédé intégré de dégradation et de fermentation alors que les procédés existant doivent faire appel à ces deux processus l’un après l’autre. L’intégration de ces deux procédés permet de produire à moindre coût qu’en devant y faire appel successivement.Or Déinove vient d’obtenir son premier brevet américain pour ses « bactéries à haute performance métabolique » qui devrait lui permettre de pénétrer le premier marché au monde pour l’éthanol, les Etats-Unis.Un Grand Bravo à Déinove et à a son créateur Emmanuel Petiot.
    • A l’industrie française en général pour sa performance 2014 dans le dépôt de demandes de brevets en Europe. Un domaine dans lequel nous n’étions traditionnellement pas très fort, sans doute par méconnaissance de ce secteur industriel et de son potentiel en même temps que d’une certaine sous estimation des dangers du piratage. La France a déposé auprès de l’Office Européen des Brevets pas moins de 12 900 demandes en 2014 en hausse de 8,2 pct par rapport à ceux déposés en 2011.On peut y voir un effet du Credit Impot Recherche et de l’émergence en France d’une certain culture de l’Innovation qui ont largement favorisé ces derniers temps les activités de Recherche et développement. Relativisons un peu néanmoins. Même si nous sommes le second pays européen dans ce domaine, nous en avons déposés quand même deux fois et demi moins que …l’Allemagne
  • A Sanofi pour avoir obtenu quasiment en même temps l’avis favorable de l’Agence Européenne des médicaments et de l’Autorité américaine du médicament, la FDA, pour sa nouvelle insuline basale à longue durée d’action, baptisée Toujeo, pour le traitement des diabètes de type 1 et 2.Le traitement des diabètes est en plein bouleversement avec l’apparition de nouveaux types d’insulines qui bouleversent le marché. Sanofi y disposait du Lantus, produit phare du groupe qui générait 6,3 Milliards d’euros de revenus mais dont les brevets arrivaient à échéance. Toujéo devrait arriverv à point nommé pour prendre sa suite. Bravo pour cette succession bien calculée.