Les taxis de Mme la Présidente de l’ INA !

Les médias nous parlent depuis ce matin de ce que, dans le privé, on appellerait vraisemblablement un abus de bien social, la note de frais présentée par la Directrice actuelle de l’ INA, Agnès Saal, qui a succédé à ce poste en Mai 2014 à Mathieu Gallet, et qui a donc du se faire rembourser par son administration plus de 40 000 euros de taxis en dix mois .

L‘INA, vous ne connaissez pas peut être pas vraiment, tellement c’est essentiel à votre vie de tous les jours! C’est l’Institut National de l’Audiovisuel dont vous voyez parfois le logo sur la pellicule lorsque vous regardez un vieux film qui passe à la télévision.Il conserve et stocke toutes les archives de l’audiovisuel français et sans doute en permet la consultation ou le prêt à des utilisateurs dans le cadre de leurs travaux ou œuvres personnelles. Je n’ai jamais vu le bilan de cette institution mais il y a fort à parier que son compte d’exploitation annuel ressorte dans le rouge avec constance, année après année.

Il n’empèche que cette institution dispose d’un(e) Président(e) Directeur(trice) Géneral(e) qui a droit à voiture de service avec chauffeur et sans doute de quelques autres privilèges que je ne connais. Les responsabilités à assumer et la charge de travail, je ne les connais pas mais j’ai cru comprendre qu’il s’agissait de beaucoup de représentation, en particulier durant les week end. Car, ne sachant pas conduire elle même et ne pouvant, dans notre beau pays des 35 hrs, utiliser son chauffeur le week-end, elle avait trouvé la solution à ses déplacements dominicaux en prenant une carte d’abonnement à l’année à la compagnie G7 qui coûte déjà 7000 euros d’abonnement.

Mais, maladresse avoue t elle, elle a commis l’erreur grossière de communiquer le code de la dite carte à son fils qui en 10 mois en a consommé pour 6700 euros. A 20 euros la course en moyenne, ça fait un taxi par jour tous les jours, week end compris, sans compter sans doute les cas où il a du se faire transporter par la voiture avec chauffeur de maman. Il sort beaucoup votre fils, madame. A ce prix, vous devriez lui acheter un Pass Navigo, voire un abonnement Velib et à vos frais, bien entendu. Madame a dit au Conseil d’Administration avoir remboursé les 6700 euros à l’INA. On attend confirmation du comptable de l’établissement.

Pour le reste, les déplacements de Madame la Présidente en sus de ses déplacements en voiture de fonction, ça fait, hors abonnement, 4 déplacement par jours, week end compris. Un métier vraiment très prenant et beaucoup de représentation permanente.J’aurais été à sa place, je pense que j’aurais refusé un travail si prenant qu’il vous force à sacrifier votre vie familiale à ce point. En tous cas elle ne semble pas avoir proposé de rembourser aux …contribuables le restant de ses propres factures de déplacement puisque disposant d’une voiture avec chauffeur.

La Ministre de tutelle, celle de la culture, Fleur Pellerin a missionné le Contrôle Général Economique et Financier pour tirer l’affaire au clair. Nous verrons ce qu’il adviendra de ce contrôle. Ceci dit sur le strict plan financier il serait sans doute plus avantageux que Mme la Présidente poursuive avec son système de taxi et que l’on supprime voiture de service et chauffeur qui doivent coûter bien plus cher à la République.

L’INA doit être une entreprise où il fait bon vivre et où l’on gagne à passer si l’on se fit à la belle promotion de son prédécesseur, Mathieu Gallet, aujourd’hui à la tête de Radio France. Il devait un peu s’y ennuyer pour avoir essayé, à coup de conseils en image et en stratégie coûteux, de promouvoir son établissement, sans avoir obtenu de résultats bien probants, je le crains.On devrait peut être effectivement en supprimer les bureaux de la Rue de Patay à Paris et envoyer le PDG auprès de son travail effectif et de ses archives, à Bry sur Marne. Madame la Présidente avait bien essayé de le faire, mais toute pédégette qu’elle était, sans sucés….Peut être la Ministre de tutelle devrait elle s’y mettre?