LesTweets de CaDerange

  • Notre Président, à l’époque de sa candidature à la Présidence, nous avait présenté comme l’un de ses armes pour lutter à la fois contre le chômage et le taux d’occupation très faible des séniors dans notre pays, son contrat dit de génération qui devait permettre, moyennant certains avantages fiscaux, de conserver un senior dans l’emploi en même temps que d’embaucher un jeune pour assurer ainsi la transmission optimale des savoirs.
    Malheureusement, comme bon nombre de ses promesses, elle se termine en flop calamiteux. Jugez en plutôt. Il avait promis 500 000 contrats de ce type sur les 5 ans de son mandat, ses troupes en ont fait  16 700 en 2013 et 16 300 en 2014 malgré les soit disants éfforts de Monsieur Rebsamen pour assouplir les exigences du contrat dont, je suppose, on avait bardé le dispositif dans la philosophie socialisante de ces profiteurs de patrons.
    Ce n’est pas encore avec cette promesse flamboyante que nous allons vaincre le chomage….
  • Colbert, grand homme d’état s’il en fut avait déclaré en parlant de l’industrie de la mode: « La mode est à la France ce que les mines d’or et d’argent sont au Pérou ». C’est pour cette raison et ce jugement prémonitoire que le comité de défense des Industrie du Luxe s’est appellé le Comité Colbert !
  • Dans toutes les multinationales, le processus de création ou d’attribution d’une nouvelle activité est devenu identique, la concurrence entre les différentes implantations industrielles des groupes. Dernier exemple, celui de Peugeot pour fabriquer sa nouvelle gamme de moteur à essence avec le choix de l’usine de moteur existante de Tremery  en Lorraine.
    Autre exemple moins favorable, ceux fait par la multinationale suisse Nestlé ces dernières années dans son domaine l’agroalimentaire. En annexe d’une interview du PDG de Nestlé France dans lequel celui çi se plaignait de la situation de concurrence anormale entre producteurs et  grande distribution, celui çi rapportait que depuis 2000, sa société avait construit 9 usines nouvelles en Europe à plusieurs centaines d’euros chacune d’investissement,.et que pas une d’entre elle n’avait été construite en France, malgré les relations très anciennes de Nestlé avec notre pays.
    Ce n’était pas le coût du travail qui était en cause d’après lui, mais plutôt les réalités économiques et sociales, la complexité et la rigidité du droit social, et l’incertitude fiscale qui avaient été les éléments déterminants de ces décisions. La saga juridique de lafermeture de la chocolaterie de St Menet en particulier avait traumatisé d’après lui la direction de Nestlé …et d’autres en Europe.
  • Tout le monde rédoute la déflation sans que l’on puisse dire vraiment qu’elle se soit déjà manifesté dans l’Union Europénne. Et pourtant , un pays de cette Union, l’Estonie, en a déjà souffert avec un recul des prix de 1,3 pct en Janvier. Heureusement ça s’est tassé en fevrier à 0,8 pct de baisse mais il faudrait surtout que ca s’arrète pour de bon.
  • La Chine a battu en février son record d’excédent commercial avec 370,5 milliards de yuans d’excédent ( 61 milliards de dollars).Le résultat d’un envolée des exportations à 169 milliards de dollars ( +43 pct) et d’ »une baisse des importations à 108 milliards de dollars (- 20 pct) . Transmis à notre gouvernement qui cherche toujours le mode d’emploi( et la maîtrise) de la balance commerciale…
  • Que n’avons nous crié « Haro » sur Uber, le metteur au point et fournisseur d’un site de localisation et de fourniture d’un service de « voiture avec chauffeur » qui avait osé attaquer l’univers des taxis! Et pourtant tout le monde sait qu’à Paris, trouver un taxi est une exercice difficile, voire impossible aux heures de pointe, coûteux, parfois désagréable et souvent dans des conditions de propreté limite.
    Pour l’instant on n’a pas encore réussi à l’éliminer mais on continue à s’y employer, au moins officiellement, même si de çi, de là, des concurrents apparaissent, crée incidemment et sur le même modèle par les grandes compagnies de taxis et avec l’assentiment des pouvoirs publics qui accordent à tout va, 10 000 par an, des licences nouvelles de VTC.Cerise sur le gâteau, grâce à ces voitures avec chauffeur, la vente des grandes berlines, passés de mode, est reparti, au bénéfice des constructeurs français.
    Une preuve que la défense corporatiste d’une profession se fait aux dépens du client et du fournisseur. Merci Uber!
  • Vous avez peut être su que l’Argentine, dans ses démêles avec les investisseurs, avait spolié au passage Suez Environnement en terminant autoritairement le contrat de concession de cette dernière avec Aguas Argentinas qui gérait l’approvisionnement en eau et l’assainissement de Buenos Aires . Porté devant le CIRDI, Centre International pour le règlement des différents relatifs aux investissements, l’affaire vient de se traduire par la condamnation de la république Argentine à verser 405 millions de dollars à Suez Environnement.
    Et une casserole de plus pour Madame Cristina Kirschner! Quand je pense que nous ( Moscovici) l’avons soutenue dans ses difficultés avec les fonds Elliot….
  • Bonne nouvelle pour Alstom qui en a bien besoin.Sa coentreprise chinoise avec Shangai Rail Traffic Equipment Development vient de gagner (se voir accorder ?) son premier contrat de fourniture de tramway Citadis pour…. le tramway de Shangai. C’est toujours ça de pris