Mort de l’ancien Premier Ministre australien Malcolm Fraser

Né le 21 mai 1940 à Toorak, petit-fils d’un sénateur, après des études de sciences politiques et économiques à Oxford, Malcolm Franser a échoué à devenir député en 1954 (de peu, puisqu’il lui manqua dix-sept voix). Il fut finalement largement élu député en 1955, siège qu’il garda du 10 décembre 1955 au 31 mars 1983. Représentant de l’aile droite du parti libéral australien, il fut nommé Ministre des Armées du 22 janvier 1966 au 28 février 1968, Ministre de l’Éducation et de la Science du 28 février 1968 au 12 novembre 1969, puis Ministre de la Défense du 12 novembre 1969 au 8 mars 1971, jusqu’à sa démission brutale qui entraîna la chute du Premier Ministre John Gorton (1911-2002) le 10 mars 1971. Il est redevenu Ministre de l’Éducation et de la Science du 20 août 1971 au 5 décembre 1972. Devenu leader de l’opposition en prenant la direction du parti libéral du 21 mars 1975 au 11 mars 1983, il fut accusé d’être à l’origine de la démission du travailliste Gough Whitlam (1916-2014) pour une démarche institutionnelle sans précédent.

Malcolm Fraser a succédé immédiatement à Gough Whitlam et est devenu Premier Ministre d’Australie du 11 novembre 1975 au 11 mars 1983. Après avoir gagné trois élections législatives, celles du 13 décembre 1975 (55,7%), du 10 décembre 1977 (54,6%) et du 18 octobre 1980 (50,4%), et perdu celle du 5 mars 1983 avec une lourde défaite (seulement 46,8%), il laissa le pouvoir à Bob Hawke le 11 mars 1983. Ce dernier (Premier Ministre jusqu’au 20 décembre 1991) a soutenu sa candidature pour devenir Secrétaire Général de l’ONU. Malcolm Fraser a démissionné du parti libéral en 2010 et a critiqué ses successeurs libéraux John Howard (du 11 mars 1996 au 3 décembre 2007) et Tony Abbott (depuis le 7 septembre 2013), le premier surtout pour son refus de prendre en compte l’intérêt des Aborigènes. Il s’est éteint d’une « courte maladie » et « paisiblement » le 20 mars 2015.