Norvège: La voiture élerctrique très ( trop?) subventionnée?

Peut être ne connaissez vous pas bien la Norvège? C’est un pays situé très au nord de notre continent, qui en constitue la facade, face à l’Océan Atlantique, et qui s’étale du niveau du nord de l’Ecosse au sud jusqu’au cercle arctique au nord. Il est bien connu pour ses fjords et ses saumons dont il est le plus grand producteur au monde.Pays aux possibilités économiques relativement limité à l’origine, il a eu la chance de bénéficier des découvertes pétrolières multiples effectuée en Mer du Nord dans les années soixantes dont il a eu la sagesse de mettre de coté les bénéfices pour préparer l’aprés pétrole. Son fond souverain est ainsi devenu le plus important au monde.

La vie y est néanmoins assez chère de par ses ressources agricoles limitées et son besoin d’importer fruits et légumes, voire viandes, de sa politique sociale avancée et de son haut niveau de taxation. Il est par exemple difficile aux familles de disposer d’une voiture tellement celles çi sont chères à l’achat.

C’est pourquoi quand le gouvernement décida d’exempter de taxes l’achat de voitures tout électriques,les « zéro émission », celles çi connurent un succès immédiat qui correspondaient bien à la politique volontariste de l’Etat dans ce domaine, la la culture très « nature » du peuple norvégien et aux objectifs ambitieux que le pays s’était fixé en matière de réduction des émissions de CO2.

Le succés fut immédiat tellement l’écart de prix avec les voitures traditionnelles était énorme. D’autant plus que se sont rajoutés à cet avantage financier divers avantages pratiques, comme la possibilité d’utiliser les couloirs de bus, la gratuité des parkings ou l’exemption de péage à l’entrée d’Oslö, la capitale. Oslö est ainsi devenue la ville dans laquelle le pourcentage de voiture électrique par habitant est le plus élevé au monde!

Les gagnants de cette mutation vers le tout électrique ont été la Nissan Leaf, l’e-Golf et ….le Model S du constructeur américain Tesla, le plus couteux modèle tout électrique au monde à 70 000 à 100 000 dollars la voiture !. Pas de chance pour Renault le système de vente en leasing de la ZOE, avec son leasing du pack batterie, était incompatible avec le systeme de non taxation du pays.

C’est ainsi que les ventes progressèrent de 733 unités en 2010 à 10 788 par an en 2015. Le gouvernement n’avait pas prévu par contre un tel succès qui lui coutait fort cher et avait annoncé, à l’annonce de la mesure de détaxation, une date limite à ses subventions de fin 2017 et/ou de 50 000 voitures. Sa politique lui a couté jusqu’à présent entre 3 et 4 milliards de couronnes soit entre 350 et 470 millions d’euros.

Et donc, il en est à remettre en cause sa politique de subvention massive d’içi le mois de mai.Une suggestion: Sachant qu’il est impossible de revenir sur des droits acquis, je leur suggère de les maintenir sauf…celles accordées à la Tesla qui fait vraiment « aide aux riches » comme on dirait chez nous….Ca devrait passer, psychologiquement et budgétairement, non?