Novak Djokovic revient de nulle part face à Dolgopolov en 8ème de finale de Miami

Novak Djokovic a réalisé le match le plus improbable depuis le début du tournoi aux dépens de Dolgopolov 6-7 (7-3) 7-5 6-0 en 8ème de finale du tournoi de Miami.

Malmené d’entrée par un Dolgopolov qui cognait presque s

ur chaque balle à une vitesse incroyable, Djokovic a même cédé son service à 2-2 … Agacé, Djokovic n’y était pas : fautes, déplacements lents, court entièrement ouvert, montées au filet douteuses avec des volées dans le filet… Dolgopolov, au contraire, affichait une détermination sur chaque point (montrant le poing sur les plus beaux coups)… Il était presque à un moment en état de grâce face à un Novak Djokovic impuissant et résigné dans l’attitude. Une raquette n’y a pas survécu ce qui a valu un logique point de pénalité. C’était une réussite bien méritée pour Dolgopolov: indiscutablement, il était le meilleur, a pris le jeu à son compte, multipliant les slices pour retirer du temps à Djokovic et le prendre de vitesse par plusieurs montées au filée de qualité. Pourtant, malgré les frustrations, Djokovic s’était octroyé l’occasion d’aller au tie break après avoir débreaké. Un tie break au travers duquel il est passé dès le début en concédant le 1er point et à nouveau deux de ses mises en jeu …

Loin de montrer des signes encourageants après la perte de cette première manche Djokovic a conforté sa mauvaise forme du jour en étant à nouveau breaké avant que le serbe se retrouve, se montre plus concentré et appliqué, alors qu’il devait sauver deux balles de double break à 4-1… C’est là que le champion a démontré son mental souvent totalement impitoyable. Fort de ce sauvetage, Djokovic est non seulement revenu à hauteur en faisant le break, mais a aussi mis de plus en plus de pression à Dolgopolov. Malgré un superbe jeu avec 3 coups gagnants à pour égaliser à 5- 5, Dolgopolov n’a pu enrayer le retour de Djokovic à de meilleures intentions et l’ukrainien a même fini par craquer au moment de servir pour aller au tie break. Djokovic n’était pas le même joueur dès lors et Dolgopolov savait probablement qu’il avait laissé sa chance quand il a demandé un temps médical pour soigner des ampoules.
La 3ème manche fut une formalité face à un Dolgopolov épuisé, qui marchait sur le court ou renvoyait tout hors du court sans faire d’efforts … Djokovic était méconnaissable : passant mieux ses services, réussissant presque tous ses coups en confiance. Au final 3 points ont été gagnés par Dolgopolov sur 28… d’où un 6-0 ; le 3ème d’un Djokovic ambivalent, revenu d’une situation presque désespérée … 49 fautes directes pour Dolgopolov (/ 24 pour Djokovic) ont sanctionné un match qui aurait pu être la performance de sa carrière.
Mauvais en retour pendant un long moment, à la peine au service, Djokovic est devenu le joueur plus régulier que l’on connaît après avoir évité le double break et a totalement inversé le rapport de force au point d’éteindre les velléités de Dolgopolov qui a été comme souvent flamboyant puis alternatif avant d’être inexistant.