Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

C’est le commentaire qui me vient quand  j’écoute la présentation du système à 7 pastilles inventé par notre Ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, qui classe les voitures en fonction de leurs performances environnementales, du très bon, les électriques, au très mauvais, les voitures essence ou diesel de plus de 19 ans d’age.Un remake en quelque sorte de la pastille verte des années 2010/12 qui est passé à la trappe pour inutilité démontrée, mais en bien plus compliqué psuique l’on a maintenant 7 niveaux de pollutivité.

Un système mis à disposition en principe des maires des villes de France les plus polluées,- il y en aurait 36-, pour les aider à mettre en place des plans de lutte contre la pollution de l’air, les PPA, plan de protection de l’atmosphère, qui sont inscrit dans la loi sur la transition énergétique en cours d’approbation par le Parlement.Ce sont ces maires qui devront mettre en place l’outil de lutte choisi par Notre Ministre de l’Environnement contre la pollution atmosphérique urbaine, la limitation de la circulation automobile!  Et pour cela  donc définir les types de véhicule qui auront le droit de circuler en fonction d’un niveau de pollution aux particules, aux oxydes d’azote, à l’ozone ou à d’autres contaminants.

Un système qui est censé remplacer l’interdiction de circuler au numéro d’immatriculation pair ou impair que vous avez peut être expérimenté en région parisienne ces temps derniers. Vous aviez peut être alors vérifié en urgence la parité ou non des numéros d’immatriculation de votre parc de véhicule familial. Peine perdu, c’est désormais la couleur de la vignette auquel auront droit les véhicules de ce parc qu’il va falloir vérifier surtout si vous pensez devoir l’adapter à ces nouvelles exigences pour avoir toujours un véhicule autorisé à rouler. Voila qui va revitaliser le marché de la voiture d’occasion pour un temps. Reste à savoir pour la ville qui vous concerne, à partir de quelle date exacte, ce système de vignettes va s’appliquer.

Notre Ministre a confirmé publiquement son obsession anti-diesel,le point fort des constructeurs français, et alors que les modèles actuel de tous les constructeurs respectent bien évidemment toutes les normes qui leur sont imposées. Quel impact ces limitations nouvelles aura sur les constructeurs? L’avenir nous le dira., elles devraient pousser les français à renouveler le matériel en faveur de modèles à pastille favorable et les constructeurs à créer ou modifier leurs gammes de modèles pour en avoir à offrir avec les « bonnes pastilles ». Ce sont les catégories sociales les plus défavorisées qui vont en être le plus affectées mais la Ministre a annoncé des primes importantes pour permettre ce renouvellement de modèles anciens et plus particulièrement diesel. Avec quel argent à trouver par notre gouvernement impécunieux ou grâce à quelle taxe nouvelle, l’avenir le dira également.

A t elle prévu une revitalisation des transports publics en même temps, pour que ceux qui n’auront pas les moyens de changer de véhicule puissent continuer à se déplacer. A ma connaissance, non, mais ce sera une conséquence incontournable pour nos grandes villes que de devoir améliorer fortement leurs transports publics jusqu’au fin fond de leurs banlieues les plus éloignées