Pourquoi les fans ne respectent-ils pas les victoires des adversaires de leurs idoles?

Mon humeur du jour: Open d’Australie oblige c’est à nouveau les commentaires à l’issue de la demi finale victorieuse de Novak Djokovic face à Stan Wawrinka et le mépris qu’elle inspire, qui me font réagir… Supporter ou hater qui s’animent sur les réseaux sociaux? Où se situe la limite?

Novak Djokovic s’apprête à jouer la 5ème finale de sa carrière au tournoi de Melbourne Australian Open qui est le premier Grand chlem de la saison (le type de tournoi d’exception que tout joueur rêve de remporter). Déjà victorieux par 4 fois, dont la première à 20 ans, Djokovic a égalé Federer l’un de ses meilleurs adversaires et a été le seul à réussir à remporter trois fois d’affilée ce titre. Pourtant, loin d’inspirer du respect et de l’admiration, Djokovic suscite chez beaucoup de fans de Federer en particulier, des sentiments parfois haineux. Mais pourquoi les fans ne respectent-ils pas les victoires des adversaires de leurs idoles? Au mieux Djokovic est un « sale prétentieux » au pire « un pourri » ou même ce que je trouve honteux un « salaud de serbe » et pour beaucoup il aurait même réalisé un « hold up » en gagnant ce match en étant un « truqueur professionnel » et un « pleurnicheur » même si je concède en tant qu’amateur de grand jeu que le match fut étrange, inconstant et de faible qualité malgré quelques fulgurances…

C’est drôle tous ces gens intimes avec les plus grands joueurs du monde et qui en connaissent si bien les défauts, la personnalité, le caractère… Ils considèrent tout savoir de leur idole et de tous ses principaux adversaires avec une déconcertante insolence, alors qu’un jugement à propos d’une émotion ou d’un trait de caractère est forcément partial et proche du préjugé bien plus que de la vérité absolue et donc incontestable. Après tout sauf preuve du contraire, les internautes qui commentent en majorité pour insulter ou soutenir (c’est selon) ne connaissent pas plus que moi personnellement les joueurs et ne les appréhendent jamais que par le prisme des médias, de leurs performances et attitudes sur le terrain et parfois pis encore, à travers les partis pris des commentateurs rarement neutres. D’ailleurs que pensez-vous, vous qui êtes fans d’un sportif comme Federer par exemple, qu’est-ce que votre idole penserait si elle découvrait le mépris qui peut être infligé à ses adversaires alors que le champion bourré d’orgueil à l’idée de marquer une page de l’histoire de son sport, lui-même, se prétend toujours respectueux de ses concurrents et plein d’admiration (à moins que ce soit comme pour les politiciens? On dit ce qui est convenu ou qu’on veut entendre)… Ils aiment tellement une idole, ils se sentent tellement obligés d’être fans qu’ils discréditent le vainqueur qu’ils redoutaient de voir gagner en concluant que son « arrogance » le rend « imbuvable » et que ses victoires sont indigestes et une « honte pour le e ».

Prétentieux? J’ai beau ne le suivre que depuis presque 14 ans et ne pas faire partie de ses amis contrairement à tous les fans de Federer amis de leur idole, j’ai toujours trouvé impressionnant et stimulant qu’il ose dire tout haut (là où d’autres n’osent pas le reconnaître ou le penser) qu’il rentrait toujours sur le terrain en estimant qu’il allait battre son adversaire et qu’il n’avait peur de personne, pas même de Federer, le « Maestro » ou de Nadal… Croyez-vous qu’avec son palmarès Federer ait un jour pu estimer qu’il ne rentrait pas sur le terrain pour tout remporter et considérait qu’il y avait un joueur imbattable?! Et Djokovic a eu le tort de le prouver, en prime en grand chlem et en masters 1000 face à ses deux plus grands adversaires qui sont pour beaucoup les deux plus grands joueurs de l’histoire (au moins par les chiffres du palmarès). Même s’il est bien loin à 27 ans du palmarès d’un Roger Federer et ne le conteste jamais, je ne vois pas ce qu’un vrai amateur de sport gagne à retirer à un vainqueur ses réelles performances et en l’occurrence ses victoires face à Nadal et à Federer quand ils étaient en prime au sommet de leur art?!

Je n’ose imaginer qu’il y ait un délit de nationalité dans les reproches souvent adressés en insistant qu’il serait un « sale serbe »… et ce n’est sûrement pas cet élément qui lui vaut les qualificatifs de « truqueur », « voleur », « pleurnicheur », avec une attitude « honteuse », comédien simulateur, ou est carrément une « honte pour le tennis » ou une « pourriture » en résumé et pour rester poli, car le niveau de haine me paraît parfois sidérant pour un simple joueur de tennis qu’on découvre derrière son écran de téléviseur…

C’est vrai qu’en France c’est une tare de rentrer sur un terrain pour gagner, mieux vaut s’avouer perdant et estimer qu’on a aucune chance… On voit où ça mène et hélas, ça ne concerne pas que le tennis, ni le sport en général (merci aux handballeurs qui sauvent l’honneur dans une quasi indifférence puisque TF1 a préféré maintenir le Juste prix plutôt que de diffuser la demi finale de rêve France / Espagne d’un Mondial)… Et cette attitude irritante et somme toute assez lâche qui consiste à critiquer ceux qui dominent, concerne de nombreux pans de l’économie, le chômage, et tant d’autres illusions entretenues parce qu’on n’ose pas se fixer des objectifs et se donner tous les moyens de les atteindre! A ce compte là au moins les prétentieux, eux, ils gagnent… ou ils s’efforcent d’y parvenir sans craindre leurs adversaires. Au lieu de les envier, on ferait mieux de vouloir leur ressembler! Ca rendrait beaucoup de gens, a fortiori des internautes un peu frustrés, probablement moins aigris!

Comme le résume finalement une amie : »Il n’a qu’un tort.. Celui de ne pas être Federer. »… Même s’il venait un jour à tout remporter et battre des records, on les lui contesterait… C’est quand même assez limitatif pour l’intérêt d’un sport, me semble-t-il…