Quel Orage !

Dans la nuit de dimanche à lundi, le ciel s’est déchaîné… Vent, pluies violentes, éclairs, tonnerre. Elle était là, la colère de Zeus ! Elle se manifestait par le tambourinement de l’eau sur les toits, les hurlements des éléments…

La nuit était déjà tombée, il fait nuit vers 19 heures toute l’année, et pschitt ! Plus d’électricité. Vue la hargne des Dieux… pas étonnant !

Je commence à être habituée, je passe l’ordi en « économie d’énergie ». Je me dis que tout sera rétabli au mieux dans une heure, au pire le lendemain matin.

Flash ! Intense lumière ! Explosion… il a dû se créer un arc électrique dans le circuit des 8 chambres où se trouve la mienne. La douille de mon plafonnier a explosé, l’ampoule a valsé à travers la pièce pour atterrir sur ma moustiquaire.

J’ai passé la nuit à traquer des odeurs d’incendie, au cas où… Ben voui, si l’électricité revenait, c’était le risque. Et j’ai tout débranché, fermé les interrupteurs des prises.

Le lendemain, avec Morgane, nous avons été faire un tour en ville. Je n’avais pas imaginé que l’orage avait aussi violent.

L’électricité est revenue hier dans la soirée. Mais comme un nouvel orage s’est invité au tout début de la nuit, j’ai débranché l’ordinateur. Il va falloir que je m’habitue au rythme de la nature. Ça me rappelle à quel point nous sommes devenus dépendants de la technologie…