Sarkozy, le mépris à la Berlusconi

L’intervention de l’ancien Président de la république hier soir sur TF1 et Europe 1 soulève bien des questions … on ne peut que s’étonner de l’acharnement que celui-ci met à vouloir expliquer l’inexplicable. Ce n’est ni plus ni moins que le Sarkozy fidèle à lui même, auquel les français ont donné congé en 2012, insolent, excité et méprisant.

Face à des journalistes d’une complaisance incroyable, qui ne grandit pas leur profession, il a esquivé toutes les questions de fond. Il s’agirait donc d’un complot contre sa personne pour l’empêcher de revenir en politique. Complot ourdi à l’Elysée par François Hollande avec l’appui du garde des Sceaux, du premier ministre et de la magistrature. Mais où sont les preuves d’un tel complot ? Comment ose-t-il jeter le discrédit ainsi sur les institutions de la France.

Il accuse les juges qui l’ont mis en examen, l’une en particulier, Claire Thépaut d’être syndicalisée et d’avoir soutenu ouvertement la candidature de François Hollande. Outre le fait qu’être syndicalisée est un droit inscrit dans la constitution, cette dernière n’a aucune responsabilité dans son organisation syndicale. C’est à travers la procédure qu’il peut tenter d’obtenir de récuser ses juges et non pas sur un plateau de télévision. On frémit d’effroi à penser que cet homme a présidé la France !

Ses défendeurs sont allés jusqu’à demander que l’on interdise aux juges de se syndicaliser (Henri Guaino) et de réformer la Constitution si nécessaire.

Le mépris avec lequel il a désigné ses juges par « ces dames », le macho revient au grand galop est indigne d’un homme politique. La manière de parler de Monsieur Hollande pour désigner le Président de la république révèle une autre forme de mépris qui va bien au delà de la simple impolitesse.

Passons sur les mensonges … Il serait le seul candidat auquel on aurait refusé les remboursement de frais de campagne … Mais les 11 millions de dons des militants UMP volant à son secours ont bénéficié d’une exonération d’impôt de 66%. L’affaire Pygmalion prouve qu’il est allé bien au-delà … mais il nie une évidence que les hommes en charge de sa campagne et de l’UMP ont avouée publiquement.

Cet homme a ruiné moralement, politiquement et financièrement l’UMP de l’aveu même d’un certain nombre de ses dirigeants.

La campagne sut twitter de ses enfants et de sa famille … est une autre indécence, insupportable.

Cette musique là est le concert du mépris … un évitement des questions de fond dont personne n’est dupe. Nicolas Sarkozy veut revenir en politique, au risque de fragiliser encore plus l’UMP qui n’en n’a pas besoin et surtout de jeter le discrédit sur la classe politique toute entière et ce faisant ouvrant une voie royale à l’extrême droite en France.