Tapisserie de Bayeux: un Grand Bravo à tous ceux qui l’ont terminée!

Vous connaissez, peu ou prou, la Tapisserie de Bayeux, cette tapisserie connue également sous le nom de Tapisserie de la Reine Mathilde, exposée à Bayeux et qui relate les faits d’armes de Guillaume le Conquérant, le Normand qui a envahi l’Angleterre dans les années 1000 , a battu les anglais à la bataille de Hastings en 1066 et a été couronné roi d’Angleterre à Noêl 1066.

Une tapisserie de 70 m de long, dans un style un peu naîf, qui devait orner la grande nef de la Cathédrale Notre Dame de Bayeux.Elle aurait été commandée par Odon de Bayeux, demi frère de Guillaume le Conquérant qui devint Comte de Kent après la victoire et réalisée vraisemblablement à Cantorbery. Elle est considérée comme inachevée en ce sens qu’il lui manque une fin logique qui serait le couronnement de Guillaume le Conquérant.On ne sait pas pourquoi elle n’a pas été achevée et il n’existe pas de certitude sur le fait qu’elle le soit effectivement. Seul un poème de Baudri de Bourgueil de 1102, adressé à Adèle, la fille de Guillaume le Conquérant, évoque une autre tapisserie de la chambre de cette dernière qui reprendrait certaines scènes de celle de Bayeux dont celle, jamais retrouvée, du couronnement de Guillaume.

Autre raison la tapisserie semble avoir été structurée autour de plusieurs couronnements. Elle commence par celle du Roi Edouard, puis à la scène 28 par le couronnement du Roi Harald, le futur perdant d’Hastings et aurait du se terminer par celui de Guillaume pour terminer la trilogie.

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que des habitants d’Aurigny, une des îles anglo-normandes avec Jersey, Guernesey, Sercq,et Herm, menés par Kate Russell, un enseignante en retraite et bénévole à la bibliothèque d’Aurigny, se sont attaqués à broder quatre  scènes manquantes qu’ils ont trouvés dans les Chroniques anglo-normande de 1066. La première est le diner de Guillaume, son demi frère Odon de Bayeux et Robert de Mortain, à même le champ de bataille d’Hastings au soir de la victoire.La seconde la reddition des nobles de Londres, la troisième le couronnement du nouveau Roi Guillaume le Conquérant, et la dernière les anglais acclamant leur nouveau Roi sur fond de la Tour de Londres.

Il a fallu pas moins de 400 personnes, de 4 à 90 ans,dont une classe entière d’enfants pour réaliser les scènes manquantes et mener à bien un tel chantier.
Les matériaux utilisés avaient été selectionnés pour être aussi proche que possible de la Tapisserie originale ainsi que les fils de broderie et les couleurs.

De nombreux visiteurs sont venus visiter Aurigny durant les travaux dont le Prince Charles et Camilla qui y est allé de son point de broderie.

Les scènes terminées sont exposées au :musée de la Tapisserie de Bayeux jusqu’àu 31 aout .

Un Grand Bravo de CaDerange, et de tous ceux qui me lisent, je suis sur, pour cette oeuvre originale et extraordinaire, pour Kate Rusell et pour tous les habitants d’Aurigny qui y ont participés!

NB Guillaume le Conquérant, dans sa conquète de l’Angleterre, avait conquis au passage les iles angflo-normandes et celle d’Aurigny en particulier. Quand, en 1204, le Roi Philippe Auguste rattacha à la couronne de France, la Normandie, il ne récupéra jamais les îles anglo-normandes qui sont donc restées britanniques