uCoin, payez-moi en Brouzouf !

Vous aurez peut-être compris au travers du titre qu’il va être question de monnaie dans ce billet. Elle est au cœur de nos activités économiques et des échanges que nous réalisons la plupart du temps. Évidemment, il existe aussi des activités qui s’effectuent en dehors de son utilisation. Nous sommes alors dans une économie de don ou encore de troc. Bref, elle n’est pas forcément indispensable, mais elle est malgré tout assez utile au quotidien…

Un aspect qui n’est que rarement enseigné est celle de sa création. D’où vient cette monnaie ? Les règles de cette création monétaire définissent implicitement le fonctionnement de notre société. Inutile de dire que les règles actuelles n’avantagent qu’un petit nombre d’acteurs. À ce jour, seules les banques ont le droit de créer de la monnaie. En tant qu’individu ce droit ne m’est pas octroyé.

Comment faire alors pour rendre à l’individu sa place centrale et définir des règles de créations monétaires les plus équitables qui soient. C’est une réflexion à laquelle quelques-uns sont attelés. Une de celle que j’ai le plus étudiée est la proposition de Stéphane Laborde. Elle est formalisée dans un ouvrage : Théorie Relative de la Monnaie.

La TRM développe le concept de monnaie libre en établissant qu’aucun individu membre du système monétaire ne doit être privilégié devant la création monétaire.

Cette théorie prend en compte l’espace (la topologie) et le temps (nous naissons et mourrons) pour les faire entrer dans la définition d’une monnaie libre. La monnaie est uniformément distribuée sous la forme d’un dividende universel entre les individus, quel que soit leur âge ou leur sexe. Chacun reçoit une part égale de monnaie.

Une monnaie libre s’établit en référence aux quatre libertés économiques relatives à ses utilisateurs :

  • la liberté du choix du système monétaire (la monnaie ne s’impose pas) ;
  • la liberté d’utilisation des ressources (économiques et monétaires) ;
  • la liberté d’estimation et de production de toute valeur (un principe de relativité économique, fondement de la TRM) ;
  • la liberté d’échanger dans la monnaie (afficher, comptabiliser, échanger dans l’unité monétaire choisie).

Je n’irais pas plus loin dans la présentation de ces deux concepts. Je vous renvoie aux vidéos publiées sur ce sujet. Voir aussi les vidéos de cette chaîne Youtube.

La théorie c’est une chose, reste la pratique, comment les mettre en œuvre un système monétaire basé sur la notion de dividende universel ?

C’est là que le logiciel libre uCoin entre en jeux. Ce projet a été lancé par Cédric Moreau aka cgeek dont vous pouvez faire la connaissance dans ce podcast. uCoin se base sur le protocole défini par le projet OpenUDC.

uCoin est architecturé autour de deux composants : un logiciel serveur dénommé uCoin nodedéveloppée en node.js . C’est un nœud comme l’indique son nom dont le rôle est de stocker les informations relatives à la monnaie : le WoT et les transactions. Un logiciel client CuteCoin est mis à disposition de l’utilisateur pour pouvoir ouvrir un compte et effectuer des transactions.

Si la notion de transaction est potentiellement claire pour chacun, à quoi correspond le WoT ?

C’est un acronyme signifie Web of Trust ou toile de confiance, un concept utilisé par PGP et GnuPG ou tout système compatible avec OpenPGP. C’est un modèle décentralisé et une structure de données composée d’entités et de liens entre ces entités. Dans uCoin ces entités correspondent à des individus. Les liens représentent la certification de l’identité d’un individu par un autre. Pour rejoindre la communauté WoT et que son identité soit considérée comme reconnu, il faut remplir les trois conditions suivantes : obtenir un minimum de liens, ne pas avoir deux liens identiques pour une même période et être à une « distance » minimale de toutes les autres entités.

La distance correspond au chemin de reconnaissance que l’on doit parcourir entre tout membre de la toile et votre identité. Ce chemin ne peut dépasser un nombre de sauts défini.

Les caractéristiques de votre communauté WoT sont donc à paramétrer en fonction de votre objectif. Une distance de 1 sous-entend que tous les membres doivent se reconnaître mutuellement. À réserver donc pour une petite communauté de membres. Une distance de 2 ou 3 sera préférable pour gérer des communautés plus importantes.

Il n’y a en fait pas vraiment de barrière pour utiliser cet outil si ce n’est être en mesure de se faire reconnaître par un minimum de personnes dans la communauté monétaire que l’on souhaite intégrer. Pour rejoindre par exemple la communauté meta_brouzouf mise en place par l’équipe de développement de uCoin, il faudra faire reconnaître votre identité par 3 membres. Une fois le logiciel installé (de facile sous Windows à potentiellement complexe selon votre distribution GNU/Linux), vous devez créer votre compte et vous inscrire sur la communauté. Ce dernier point consiste à connecter CuteCoin à un noeud uCoin.

Mais ce n’est pas fini. Il vous faut faire ensuite une demande pour devenir membre de la communauté dans CuteCoin. Ensuite dans le cas de la communauté meta_brouzouf, il faut faire une demande de certification sur le forum du projet en publiant un post indiquant des informations permettant de vous reconnaître.

En l’occurrence, il ne vous sera pas demandé votre numéro de sécurité sociale ou encore votre quotient familial ou un scan de votre carte d’identité recto/verso. Les informations fournies peuvent être des comptes de réseaux sociaux par exemple. L’objectif est que les membres de la communauté puissent reconnaître votre identité en tant qu’individu réel et non fictif.

La problématique de la reconnaissance de l’identité est centrale et sujette à débat. Vous pouvez lire le long échange à ce sujet sur le forum de uCoin sur le problème des identités multiples.

Une fois votre identité certifiée, vous êtes en mesure de faire de transactions avec les autres membres de la communauté. Avec uCoin les règles de création monétaire sont également conformes au concept de monnaie libre. Chaque membre de la communauté en reçoit une part égale dans un intervalle de temps définis.

Pour finir une petite vidéo de présentation de la version 0.9 de CuteCoin.

Je vous invite donc à tester cette solution encore en cours de développement. L’interface de CuteCoin et les documentations sont en anglais, ce qui pour  l’instant restreindra l’usage à un public anglophone et « à l’aise avec l’outil informatique ». Cependant les principaux membres du projet sont français donc vous recevrez une aide dans la langue de Molière sur le forum

Si vous faites la démarche, et si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à me payer en Brouzouf pour me remercier

Ma clé publique est la suivante : 5T7X6DCAgHNE4eYqmrzMVqEMXFdvacsF7DufMZThoQiD