Comment optimiser la gestion d’un parc informatique ?

Optimiser la gestion d'un parc informatique

L’infogérance est l’unité des ressources logicielles et matérielles dont une entreprise dispose pour la rétribution automatisée de l’information qui y passe. La gestion d’un parc informatique, elle, est l’ensemble formé du cadre d’utilisation de ces rétributions et des activités d’entretien, de suivi et d’identification. Alors, plusieurs opérations doivent inévitablement être réalisées pour chacune des composantes de la gestion d’un parc informatique dans le but de bien améliorer leur acte.

Opter pour la virtualisation de poste de travail ou l’automatisation informatique

La virtualisation de poste de travail est la solution la plus active pour optimiser la gestion de parc informatique. On ne peut pas dire exactement que le poste de travail évolue même si, ces dernières années, la gestion des serveurs l’était. Les fondateurs marchent souvent aussi tôt, d’un point de vue mécanique, pourtant, l’administration de ces postes de travail impacte beaucoup la DSI. Pour un tarif majoré quasiment chimérique, ils sont très chers. Il est préférable de trouver la solution, sans avoir aucune infrastructure serveur, et envisager ainsi les avantages que la virtualisation de poste de travail et du poste lourd peut apporter, comme une gestion multi-site ultra-facile avec un maximum de service pour le département informatique et les utilisateurs. N’hésitez pas à cliquer ici pour en savoir plus ou pour savoir des prestations informatiques. Comment optimiser la gestion d’un parc informatique ?

L’automatisation ne rime pas avec réductions des effectifs IT. On peut dire que l’automatisation des différents processus IT optimise l’efficacité puisqu’elle efface le temps usuel des fonctions, particulièrement manuelles, de base ou de routine des équipes informatiques.

Utiliser les solutions Cloud

Si vous voulez ne plus établir d’applications sur vos serveurs ou vos postes de travail, en général, il suffit d’étaler ses logiciels en mode SaaS (Software as a Service). Les mises à jour et la maintenance informatique seront administrées en externe par le prestataire puisque les applications sont hébergées chez lui. Puis, les utilisateurs ne restent plus qu’à se connecter via leur navigateur internet à leurs applications. Cette technique présente de nombreux avantages, par exemple, les logiciels sont disponibles de n’importe où, mises à jour des logiciels automatiques, moins de données à stocker en interne, et moins de logiciels placés sur les ordinateurs de l’entreprise. Un meilleur service et plus de flexibilité pour les utilisateurs, et moins de maintenance pour les équipes informatiques.

Homogénéiser le matériel et les logiciels ou créer une CMDB

L’époque où chaque utilisateur usait son logiciel favori est révolue. Le seul maître de votre système d’information est vous. Vos utilisateurs feront l’effort si seulement vous mettez un peu de diplomatie et de communication. Dans ce cas, il est recommandé de faire un état des lieux du dépannage informatique de son organisation (matériel et logiciel) puisque la standardisation des matériels et des logiciels simplifie beaucoup leur maintenance. Puis, il est important de contrôler les profils des utilisateurs et de les réunir autour d’une configuration matérielle types et logicielles au cas où un renouvellement sera effectué. De ce fait, il vous sera facile de gagner de temps en maintenance et de déploiement, car le nombre de logiciels sera réduit (moins de tests, moins de défaillances et moins de mises à jour). Mais encore, homogénéiser son matériel donne un gain de temps non négligeable (moins de problèmes d’incompatibilité, moins de pilotes à gérer…).

L’installation d’une CMDB ou Configuration Management Data Base fait partie des recommandations ITIL les plus importantes que tout le monde respecte évidemment. Il s’agit de fonder une prestation informatique efficace. La CMDB consiste à établir une base de données en prenant compte l’unité de son parc informatique (souris, claviers, contrats, licences, logiciels, imprimantes, ordinateurs, etc.). Une CMDB désigne le commencement d’une ère nouvelle pour le système d’information, car elle permet d’améliorer la capacité à faire du Reporting, sur l’administration des services, et de contrôler les impacts lors des incidents. Elle permet aussi d’avoir une image absolue de son parc informatique et, par elle, la DSI peut être proactive sur le remplacement des PCs ou des serveurs.