HandyLinux bêta 2.0 c’est bien ?

J’ai reçu récemment un message m’annonçant la sortie de la version bêta 2.0 de la distribution GNU/Linux HandyLinux. Fort étonnamment (ce mail contenait-il un message subliminal ???), je me suis vu télécharger l’ISO et me lancer dans l’installation d’une machine virtuelle.

Commençons donc par l’installation personnalisée au look HandyLinux qui ne dépaysera pas les habitués de Debian. Pour celles ou ceux qui l’ignoreraient, c’est en effet la base d’HandyLinux. Soyons clairs également, HandyLinux n’est pas un fork de Debian. Cette distribution est construite sur la base de Live-build. Cet utilitaire permet de construire des images personnalisées de Debian. Elles peuvent ensuite être utilisées sous forme de live-cd ou bien servir de base pour une installation. Le papa d’HandyLinux corrigera/précisera, si nécessaire

Après les étapes classiques de l’installation vient le premier démarrage. Là quelques différences avec les distributions classiques, petite vidéo pour illustrer la chose.

Téléchargez la vidéo au format Theora (Ogv)HandyLinux, c’est aussi une ambiance graphique avec un design « flat » tendance. A l’utilisation on retrouve ce qui a fait le succès de la distribution, une interface simple avec un panel permettant d’accéder aux principaux outils utilisés par le débutant : navigateur web, messagerie, fichiers, etc.

Du côté du navigateur, c’est donc Iceweasel (la version « sans la marque » de Firefox) qui est proposé. A ce dernier un ensemble de modules complémentaires a été ajouté parmi lesquels : uBlock, Https Everywhere, VideoDownloadHelper ou encore Youtube All HTML5, etc.

À vrai dire, n’ayant pas utilisé les versions précédentes d’HandyLinux, j’aurais bien du mal à dire si cette version 2.0 représente un progrès. Sur l’annonce les points suivants sont mentionnés :

  • fusion des versions 586 et 686-pae + fusion des versions fr/en = 1 seule image ISO
  • refonte graphique du site + handylinuxlook = harmonisation complète de l’interface utilisateur et des sites
  • suppression des applications externes (xpad, radio-tray, xl-wall…) = meilleure intégration des outils dans le bureau XFCE
  • refonte admin des sites (accueil/blog/wiki/forum) + staff enrichit = meilleure adaptation aux besoins des utilisateurs

En tout cas je vois pas mal de petits détails depuis mon dernier test (le menu principal qui est configurable notamment, mais je ne crois pas que ce soit lié à la 2.0) qui me fait dire que HandyLinux continue à se bonifier.

La force d’HandyLinux c’est aussi la documentation qui l’accompagne et en français qui plus est. C’est aussi le choix de Debian, une des distributions GNU/Linux les plus pérennes.

Je n’ai pas testé HandyLinux sur des ordinateurs portables, mais il est probable qu’elle souffre des mêmes maux que Debian avec un support parfois capricieux du matériel. Cependant, je vois HandyLinux plus comme une distribution de poste de travail. N’oublions pas non plus qu’il est possible au fur et à mesure de l’éventuelle montée en compétence de l’utilisateur de mettre en place l’interface traditionnelle de XFCE. Il s’agit du bureau par défaut d’HandyLinux. Bureau qui est également l’un des plus accessibles à un utilisateur en provenance du monde Windows.

Quel avenir pour HandyLinux ? Toujours difficile à dire. Il repose pour l’instant sur son insomniaque et principal porteur Arpinux. Qu’adviendrait-il si celui-ci devait passer à autre chose ? Je n’ose répondre à la question même si la distribution s’est forgé une communauté active. Dans tous les cas les utilisateurs auront toujours une Debian maintenue par sa communauté.

Quelles améliorations pour HandyLinux ? Peut-être mettre à disposition des outils pour « monter de niveau ». Genre passer de petit scarabée avec le gros panel à jeune padawan en faisant évoluer vers le menu traditionnel XFCE. Peut-être cacher de-ci de-là des tutoriels un peu plus poussés. En gros cela reviendrait à transformer ou associer HandyLinux à un MOOC (pour faire tendance) de formation à Debian… Au fur et à mesure que l’on progresse, l’interface d’HandyLinux évolue ou vous dévoile de nouvelles fonctions. A la fin seule la ligne de commande reste :-p.

Un projet probablement passionnant à mener. Mais les idées c’est plus facile à avoir qu’à faire et, en ce qui me concerne, sans fond se sera difficile. Un petit crowfundig et je vous monte ça ?