Informatique pour les TPE : solutions et logiciels libres (et gratuits) accessibles à tous

Solutions Informatiques pour les TPE est un livre très instructif et pédagogique, destiné à faire découvrir les solutions et logiciels libres aux TPE et réalisé sous la houlette de Philippe Scoffoni, spécialiste des logiciels libres qui s’est entouré pour ce projet d’une petite équipe éclectique d’auteurs passionnés …

Comment ai-je découvert le logiciel libre?

Feriez-vous partie de ceux qui, comme moi il y a quelques mois, n’avaient ou n’ont jamais entendu parler des logiciels libres ou avaient peut-être croisé ce terme sans se poser de questions sur sa signification? Libre pour parler de logiciel gratuit? C’est ce que je me disais par facilité… Mais je me leurrais, car le logiciel libre ne peut se réduire à un gratuiciel, ce n’est pas qu’un simple programme informatique, d’ailleurs. C’est une démarche avec une éthique, un état d’esprit et une philosophie pouvant déboucher, aux yeux de certains, sur une idéologie de l’informatique. A partir de l’idée du logiciel libre, un univers complexe et passionnant s’est construit au fil de années. Cet univers fourmille de collaborateurs, d’initiés de tous niveaux, d’idées, d’espoirs, de doutes, d’essais, de communautés, d’idéaux de partage. Il y a de belles réussites. Des échecs, aussi. Et surtout, en évoquant le logiciel libre, on pense à ces compétences et convictions qui se rencontrent et génèrent une foule d’expériences au croisement de plusieurs mondes.

En réalité, je suis arrivée au logiciel libre par le curieux hasard d’une amitié. Philippe Scoffoni, contributeur sur mon site Esprits Libres depuis des années dans la catégorie Informatique et Technologie, était le seul professionnel en informatique de mon entourage. C’est donc vers lui que je me tournais en confiance pour trouver la meilleure solution à mes problèmes ou questions en informatique. Il évoquait souvent ce terme pour qualifier les logiciels qu’il me conseillait. Quand je le sollicitais car je recherchais un logiciel fiable et performant, idéalement gratuit, si possible pas trop compliqué à prendre en main, pour répondre à mes besoins en bureautique ou internet, un logiciel « libre » s’imposait. J’utilisais les logiciels en question, mais ne m’étais pas demandé pourquoi on les appelait Logiciel libre et cela n’importait pas beaucoup du moment que j’avais un bon niveau de satisfaction.

Un jour, à l’automne 2013, quand Philippe me demanda ce que je pensais de son idée embryonnaire de réaliser un ouvrage sur les solutions d’informatique libre en direction des entreprises, j’ai réalisé alors que j’en employais certains depuis longtemps, en fin de compte, sans savoir réellement de quoi il retourne. A la faveur de quelques explications de Philippe, cette interrogation fut le prétexte pour que je saisisse même grossièrement les tenants et aboutissants de ces fameux logiciels et pour que ma curiosité soit aiguisée. Je devais décider de faire ou non partie d’une aventure de plusieurs mois où je découvrirais l’essentiel à propos des logiciels libres et où ma position de néophyte (et de modeste entrepreneur à faible potentiel d’investissement) devenait en définitive une compétence pour éclairer en tant que correctrice, au besoin, les contenus adressés à un public d’entrepreneurs non qualifiés en informatique.

Le logiciel libre, le choix de l’indépendance?

Qu’est-ce donc que le logiciel libre?  Il s’agit d’une alternative à ce qu’on appelle le logiciel propriétaire. Nous sommes bien avancés, me direz-vous… Faudrait-il déjà savoir ce qu’est un logiciel propriétaire! Pour comprendre la différence entre logiciel propriétaire et logiciel libre, voici une tentative d’explication concrète.

Quand vous utilisez votre ordinateur en tant que particulier ou quand vous développez une entreprise dans tous les domaines d’activités possibles, vous recourez à des outils informatiques afin de répondre à vos besoins en terme de traitement de texte ou de données variées, de messagerie,de carnet d’adresses, de navigateur web,  d’agenda, de traitement d’images ou de suivi de projet par exemple. Ces outils sont accessibles sous forme de logiciels, c’est-à-dire des programmes (ensemble de données dématérialisées constituées de codes informatiques) que vous pouvez acheter sur un support comme un CD, DVD, une clé USB ou que vous pouvez télécharger directement sur internet et que vous installez sur votre ordinateur.

Une fois installés à l’issue de plusieurs procédures, les logiciels vous permettent d’exécuter des tâches. Ces logiciels sont en général fournis par des solutions et fournisseurs commerciaux(comme Microsoft que vous devez tous connaître) dont les équipes travaillent à la conception, à la vente, à la sécurisation et à la mise à jour constante. C’est pourquoi ils sont dits logiciels propriétaires. Ces programmes, appartenant à une entreprise et une marque, sont bien sûr payants et souvent chers voire très chers surtout quand il faut payer les diverses mises à jour ou montées en gamme et payer à nouveau dès que vous changez d’ordinateur. A titre d’exemple, vous utilisez peut-être le célèbre traitement de texte Word de Microsoft, dont le prix tourne autour de 80€. Vous devez l’enregistrer après acquisition en indiquant le numéro de série unique et Word n’est donc utilisable que sur un seul ordinateur. A ce rythme, les frais dans une entreprise deviennent prohibitifs ; a fortiori pour une entreprise débutante, qui ne dispose pas de beaucoup d’argent, mais qui a besoin d’équiper plusieurs ordinateurs avec les mêmes outils. Les logiciels propriétaires impliquent, en outre, des coûts de licence pour leur utilisation et de mise à jour pour en garantir l’usage pérenne sans risque, induisent une totale dépendance vis à vis du fournisseur et réduisent la flexibilité de leurs usages. Vous achetez le droit de les utiliser, mais aucunement celui de les adapter à vos besoins spécifiques. C’est bien pour éviter une telle captivité à l’égard des fournisseurs que les logiciels libres ont germé et se sont développés avec un certain succès.

Ainsi, il existe des alternatives aux logiciels propriétaires qui répondent aux attentes d’un service sur mesure. Nous les appellerons par facilité logiciels libres. Le logiciel libre répond aux mêmes besoins mais se distingue à plusieurs niveaux. Tout d’abord, par une liberté d’utilisation et d’adaptation. En tant que logiciel « ouvert », il est possible d’adapter les logiciels en question aux besoins particuliers d’une entreprise ou d’un utilisateur et de modifier le contenu du programme, ce qui serait impossible pour un logiciel propriétaire. Il s’est donc logiquement développé autour de ces logiciels libres des communautés de professionnels, de passionnés, d’amateurs éclairés qui contribuent à la réalisation de logiciels et à leur évolution. Bien que ce ne soit pas un argument très apprécié des libristes, l’un des atouts des logiciels libres est souvent la gratuité d’une grande partie d’entre eux.  Une gratuité complète ou partielle selon les logiciels et les adaptations réalisées. Vous êtes en général invité à faire un don pour le soutien des logiciels libres, mais cela reste à votre discrétion. L’équivalent de Word en bureautique pourrait donc s’appeler Libreoffice et Openoffice. Il est gratuit, livre les mêmes services, souvent en mieux est a déjà conquis bien des écoles qui l’utilisent pour doter leurs ordinateurs en CDI, notamment.

L’univers du logiciel libre n’est pas philanthropique, bien sûr : ses adeptes ont simplement choisi un autre modèle économique reposant sur le développement de services autour des logiciels plutôt que sur la propriété et l’acquisition de licences. D’où une logique plus communautaire et une économie plus solidaire où la captivité du client vis-à-vis du fournisseur cède la place à la souplesse d’utilisation et d’adaptation des logiciels.

Personnellement, j’ai adopté des logiciels libres sans le savoir forcément ni comprendre ce qu’ils offraient réellement au-delà d’une gratuité appréciable et d’options utiles à mes usages…  Depuis que j’ai mieux identifié les enjeux, j’avoue ne recourir dans la mesure du possible qu’à des logiciels libres. Je citerais : Firefox de Mozilla pour le navigateur web,  qui me permet d’ajouter un grand nombre d’options gratuites pour optimiser mes usages, Thunderbird pour la messagerie, Libreoffice pour répondre à mes besoins en bureautique, Gimp pour la retouche de photos, ou encore Notepad++ pour travailler sur mon site web.

Philippe Scoffoni, libriste convaincu, conseiller informatique pour les TPE

Philippe Scoffoni, ingénieur en informatique basé à Lyon, a découvert les logiciels libres en 2003 et contribue activement à leur promotion, sans angélisme, ni extrémisme.

Sur internet, son blog Philippe Scoffoni.net fait office de référence en matière de logiciels libres, open source, technologies ouvertes, cloud computing et bien d’autres solutions en informatique pour les TPE et les particuliers. C’est une mine d’informations qui vulgarise dans le meilleur sens du terme le monde de l’informatique « libre » et mérite donc de figurer parmi vos favoris, même si l’informatique ne fait pas partie spécialement de vos centres d’intérêt.

Responsable des systèmes d’informations durant 7 ans , il a mis à profit ses nombreuses expériences pour aider les entreprises à acquérir la meilleure maîtrise et gestion de leur informatique et a, d’ailleurs, lancé en 2012 son entreprise Open DSI. Ainsi, propose-t-il son expertise aux TPE, en réalisant des audits et livrant des conseils objectifs adaptés aux besoins et aux budgets grâce à des services sur mesure à l’heure, à la journée, au mois, pour toute la durée d’un projet ou à long terme. Partant du principe que certains entrepreneurs n’ont pas forcément les moyens de recourir à un service de conseils en informatique, même à temps partiel, Philippe Scoffoni a eu l’idée de réunir dans un guide pratique quelques unes des solutions accessibles au plus grand nombre et considérées selon son point de vue comme les plus intéressantes pour développer une activité professionnelle. Solutions informatiques libres pour les TPE devait voir le jour…

Informatique pour les TPE, une sélection rigoureuse de logiciels libres

Solutions Informatiques pour les TPE est un ouvrage à la fois explicatif, donc largement descriptif mais surtout didactique, qui évite l’écueil du parti pris idéologique libriste. Rédigé avec des termes simples, sans jargon, y compris quand il s’agit de détailler les techniques et les modes d’emploi des logiciels libres, ce livre décrit pas à pas les solutions les plus pertinentes en fonction des domaines de la communication, gestion, administration en entreprise. En réalité, il aborde la technique, l’installation et l’utilisation des logiciels, de manière décomplexée, et on peut s’en sortir tout seul en suivant les étapes depuis l’installation jusqu’aux mises à jour en passant par les astuces pour optimiser l’utilisation de chaque logiciel. Ce qui m’a le plus convaincue, c’est qu’on se sent pris en main : les auteurs ont mesuré la nécessité de simplifier au maximum les explications et de fournir des copies d’écran claires et précises, pour que les néophytes ne soient pas perdus dans leurs démarches.

En introduction, Philippe Scoffoni évoque évidemment un bref historique, une définition et la philosophie du logiciel libre et rappelle les intérêts et modèles économiques qui les portent. En une trentaine de pages, faciles à lire, on cerne parfaitement les enjeux divers liés au logiciel libre et les applications concrètes que l’on peut en tirer dans les usages du quotidiens en entreprise comme à la maison!

Voici les problématiques des entreprises abordées dans le livre:

  • Communiquer avec les autres ;
  • S’organiser ;
  • Travailler en équipe ;
  • Créer son image de marque ;
  • Administrer sa société ;
  • Gérer ses données ;

L’une des caractéristiques majeures du livre est la volonté de pédagogie pour rendre accessible un domaine trop souvent réservé aux spécialistes. Solutions informatiques pour les TPE est également constitué d’une sélection rigoureuse et  pertinente de logiciels, censés répondre à 90% au moins des besoins des entreprises. Des applications qui doivent aussi intéresser les administrations, les associations et toutes les structures amenées à gérer des informations. Le choix de retenir ou exclure tel ou tel logiciel sur la base de critères stricts a fait l’objet d’une vraie réflexion afin que l’utilisation, l’adaptation et la compatibilité entre logiciels soient cohérentes. La cible est le public des non initiés et même néophytes parfois convaincus que l’informatique n’est pas à leur portée, et des entrepreneurs qui n’ont pas les moyens de recourir à un responsable en informatique à temps plein ou partiel sans oublier ceux qui souhaiteraient améliorer leur niveau d’autonomie et optimiser leurs usages en équipe.

Trop souvent on néglige les choses élémentaires, quand on se lance ou développe son activité professionnelle. En effet, on est trop occupé à gérer de nombreuses obligations, on n’a pas les connaissances ni les compétences informatiques ce qui contraint à recourir à des professionnels onéreux et surtout on ne s’accorde pas les moyens d’être autonome voire indépendant en informatique.

Pourquoi ai-je opté pour les logiciels libres? Pourquoi êtes-vous invités à les découvrir  dans solutions informatiques libres pour les TPE?

Avant tout pour être moins captive des fournisseurs, qui vendent licences et mises à jour à prix d’or, ensuite pour profiter de logiciels complets, performants et le plus souvent gratuits. Enfin pour contribuer même modestement à une philosophie de partage qui me séduit.

Grâce à ce livre Informatiques pour les TPE, les logiciels les plus utiles devraient ne plus avoir de secrets pour vous. Les particuliers devraient aussi trouver leur compte par rapport à l’essentiel de leurs besoins en informatique… N’hésitez pas à vous le procurer ou à partager l’information auprès de vos amis qui pourraient être intéressés …