Quand faire appel à un coordonnateur SPS ?

Modélisation BIM

Le coordonnateur SPS intervient sur un chantier pour prévenir les accidents si au moins deux entrepreneurs participent à la réalisation des travaux. En effet, le secteur de la construction et du génie civil représente un haut risque. L’intervention du coordinateur de sécurité permet de limiter les risques pour que les intervenants sur un chantier travaillent en toute sécurité.

Qui désigne le coordonnateur SPS ?

Quelle que soit la taille d’un chantier, si deux entrepreneurs ou plus interviennent pour la mise en œuvre des opérations, la désignation d’un coordonnateur sécurité est essentielle. Le rôle de ce dernier est de prévenir les risques d’accident en cas de coactivité. Effectivement, il arrive souvent que plusieurs intervenants doivent travailler simultanément sur un chantier de construction, ce qui augmente les risques. Le travail du CSPS est de s’assurer que les mesures nécessaires ont été prises pour que les opérations se passent bien sans le moindre incident causant une éventuelle hospitalisation ou la mort d’un maçon ou d’un charpentier par exemple.

Le maître de l’ouvrage est tenu de designer un spécialiste de la coordination sps comme ceux du site www.btp-consultants.fr si le chantier s’étend sur une superficie de 500 m². S’il s’agit d’un chantier dont la taille est assez réduite, notamment les chantiers liés à la construction d’une habitation, l’architecte se charge de trouver un coordinateur de sécurité. Cependant, si les travaux ne requièrent pas l’intervention d’un architecte, l’entrepreneur général s’occupe de designer le CSPS.

Quand demander les services d’un coordonnateur SPS ?

La coordination sps bim compatible est essentielle au début et à la fin des travaux sur un chantier de bâtiment ou de génie civil. Le coordinateur intervient sous la direction du maître d’ouvrage. Depuis la réglementation européenne 92/54/CEE, le CSPS intervient sur un chantier de niveau 1, 2 et 3. Près d’une dizaine d’entreprises du bâtiment intervient sur les chantiers de niveau 1 alors que ceux du niveau 2 concernent deux entreprises ou plus. Les chantiers de niveau 3 sont ceux qui comportent le moins de risque. Les missions du coordinateur SPS consistent notamment à effectuer une déclaration, rédiger un plan général de coordination de SPS, veiller à ce que chaque entreprise qui assure les opérations effectue un plan particulier de SPS et établir un registre de chantier. Sans oublier le fait de créer un dossier d’intervention ultérieur sur l’ouvrage et d’inspecter le chantier pour s’assurer que tout se passe bien.

Faire appel à un coordonnateur est obligatoire dès qu’il s’agit d’un chantier de coactivité, incluant les entreprises de sous-traitants. L’objectif est de prévenir les risques et de mener à bien la réalisation d’une modélisation BIM. Car lorsque plusieurs corps de métiers interviennent simultanément ou successivement sur un chantier, le risque d’accident mortel est élevé. Il est nécessaire de bien organiser la coordination SPS étant donné son importance.

Comment choisir un coordinateur de sécurité ?

Le coordonnateur SPS est classé par niveau selon son expérience et la formation dont il a bénéficié. Il est essentiel de bien choisir le professionnel qui correspond parfaitement. Différents facteurs doivent être pris en considération afin de trouver le collaborateur idéal :

  • L’envergure totale du chantier ;
  • La présence ou non d’un architecte ;
  • Le type de chantier : niveau 1, 2 ou 3 ;
  • L’importance des risques ;
  • Le nombre d’intervenants qui participent aux travaux ;
  • La phase du chantier.

Sur les chantiers de construction ou de génie civil dont la superficie est inférieure à 500 m², l’entrepreneur ou l’architecte peut se charger de la fonction de coordonnateur SPS. Mais il est indispensable de disposer de l’expérience et de la formation nécessaire. En ce qui concerne la rémunération, tout dépend du degré des travaux, du niveau de difficulté des opérations et du nombre de professionnels qui interviennent sur le chantier.