Sarkozy, un retour raté…

Outre la cascade d’affaires accrochées à ses basques, le grand retour du Chef semble ne plus faire peur aux caciques de l’UMP.

Juppé continue inexorablement son ascension dans les sondages, alors que l’ex président dégringole. C’est une bonne nouvelle pour la France.

Ils ne plient pas les Fillon, les Juppé et les Lemaire … alors que Raffarin s’est pris une claque au Sénat (malgré son appui) et ses alliés du moment plient avec armes et bagages devant la chute qui se profile.

La cote de confiance continue de chuter, lundi soir selon Ipsos, il perd encore 9 points à seulement 31% de bonnes intentions et 11 points auprès des sympathisants UMP, ce qui le place loin derrière Alain Juppé.

Ses meetings se succèdent avec une avalanche de mensonges et de contre vérités qui ne rencontrent du succès qu’après des militants UMP les plus aveugles et les plus bornés.

Pire, certains, et pas des moindre jugent ce retour comme un affaiblissement de leur parti. Franck Riester allant jusqu’ à déclarer : : «On va avoir deux ans de guerre des chefs avec Fillon et Juppé. […] Sa candidature n’est pas opportune. Il aurait dû revenir directement par la primaire de 2016 ».

Bref Sarkozy, fait du Sarkozy il divise, il clive, il oppose … bref il met un bazar pas croyable à l’UMP qui n’en avait pas besoin. La longue liste des affaires va le plomber jour après jour, mais en entraînant tout l’UMP avec lui. Cette tension ne pourra pas durer, il va bien y avoir un moment où l’UMP va éclater et ce n’est pas avec le soutien de Mme Chirac et de Pasqua qu’il ira bien loin.