5 défis à relever pour convertir les gens à un mode de vie écologique

Le changement climatique exige une action urgente. Les défis visant à convertir de nouvelles personnes à un mode de vie écologique sont donc de plus en plus nombreux. Ces défis touchent plus particulièrement les jeunes : lycéens, étudiants et universitaires. Il est probable que ce comportement devienne populaire dans votre école et que certains élèves décident d’organiser des concours, des défis ou des compétitions sur le thème du changement climatique. Ces actions peuvent contribuer à résoudre le problème et à trouver des solutions dans le monde entier.

Comment convaincre de nouvelles personnes de changer leur comportement au quotidien pour lutter contre le réchauffement climatique ? On va jeter un coup d’œil à ces défis passionnants pour passer à un mode de vie écologique.

1) Embrasser un arbre

Au XXIe siècle, le rythme de la déforestation a doublé : plus de six millions d’hectares de forêt disparaissent chaque année. Toutefois, dans de nombreux pays en développement, entre 50 et 80 % de la déforestation est illégale. Le problème de la déforestation est devenu si grave que depuis le 21 mars 2013, les Nations unies célèbrent la Journée mondiale des forêts. Ce jour-là, de nombreux pays du monde entier participent au défi « Hug a Tree ». La signification de cette action est évidente dès son nom. Ce défi démontre l’acte d’amour pour les arbres ainsi que pour les poumons de la planète. La tradition d’embrasser les arbres est liée à l’histoire de Chipko, le mouvement des résidents de l’État indien de l’Uttar Pradesh qui ont protesté contre la déforestation dans le Garhwal Himalaya. Les femmes locales étreignaient les arbres et s’attachaient autour d’eux pour les protéger des bûcherons. Dans les années 1980, le mouvement « Hug a Tree » s’est répandu dans toute l’Inde et, dans les années 1990, a dépassé la péninsule hindoue. Aujourd’hui, en adoptant les arbres dans le cadre d’un défi, les militants expriment non seulement leur amour pour les forêts, mais rendent également hommage aux femmes qui les ont défendues.

2) Le défi du recyclage

L’un des défis les plus courants auxquels sont confrontés diverses organisations, émissions de télévision et groupes environnementaux est ce que l’on appelle le piège écologique. Il s’agit pour les militants de laisser une bouteille en plastique ou une boîte en papier dans un endroit bien visible et d’observer les actes des passants. Ceux qui les ramassent et les jettent dans le bac de recyclage situé à proximité sont embrassés et applaudis par les bénévoles, qui jouent une marche solennelle sur des instruments de musique. Des défis similaires ont lieu dans plusieurs pays d’Europe, aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La télévision québécoise a même diffusé une émission sur le problème des ordures abandonnées. Ces actions ont été créées pour montrer à la société à quel point les plus petits efforts sont importants pour l’environnement et l’humanité a encore un long chemin à parcourir pour créer une responsabilité environnementale.

3) L’heure de la Terre

L’action la plus importante et la plus massive de l’histoire de l’humanité a été inventée en 2005 par la branche australienne du World Wide Fund for Nature (WWF) pour attirer l’attention des Australiens sur le problème du changement climatique mondial. Elle s’appelait initialement Big Click, mais un an plus tard, le nom a été changé en Earth Hour. L’idée de couper l’électricité pendant une heure est devenue si populaire qu’elle a rapidement dépassé les frontières de l’Australie pour devenir une initiative mondiale. Trois ans plus tard, en 2008, 35 pays et plus de 400 villes ont soutenu Earth Hour. L’éclairage de nombreux monuments célèbres a été éteint, des sites web populaires, dont Google, ont modifié leur design en soutien à l’action. En 2018, 2 milliards de personnes dans 188 pays ont participé à ce défi : l’éclairage électrique a été éteint dans 18 000 monuments architecturaux du monde entier.

4) Défi pour le nettoyage des déchets

Le Flashmob appelé Trashtag Challenge a une popularité folle sur les médias sociaux depuis février 2019. Ce défi encourage les gens à nettoyer les forêts, les plages et divers endroits. Des milliers d’internautes ont déjà participé. Comment cela fonctionne-t-il ? Le mécanisme consiste à prendre une photo de n’importe quel endroit dans un état d’abandon, à nettoyer tous les déchets, puis à télécharger deux photos avant et après le nettoyage. Vous pouvez déjà trouver de nombreuses photos de plages et de parcs propres après ce défi sur les médias sociaux. Les participants espèrent que la popularité de Trashtag va encore augmenter. Les membres de Trashtag pensent que ce défi, lancé en 2015 par UCO Gear, s’inscrira dans une campagne en faveur de la faune. Actuellement, rien que sur Instagram, on compte plus de 25 000 posts avec le hashtag #trashtag et ses variantes : #trashtagchallenge et #trashchallenge. D’autres versions du flashmob sont déjà apparues chez les participants hispanophones, qui l’appellent le #BasuraChallenge.

5) 20 jours de vert

Dans le cadre du salon international EXPO-2017, l’ambassade des États-Unis au Kazakhstan a lancé en 2017 le défi environnemental #20daysofgreen. Dans le cadre du concours, les participants ont accompli des tâches en 20 jours et ont contribué à rendre l’environnement plus propre et plus sûr.

C’est ainsi qu’est née l’idée de lancer le défi #20daysofgreen, où pendant 20 jours les gens devaient réaliser une activité par jour, prendre une photo et la poster sur les médias sociaux.

En Amérique, c’est une pratique courante lorsque des collègues ou des étudiants participent ensemble à des défis écologiques. Un tel événement a été organisé pour la première fois au Kazakhstan. Chaque étape décrite dans ce défi a un impact direct sur l’environnement : l’utilisation rationnelle de l’eau ou le remplacement d’une ampoule classique par une ampoule à économie d’énergie.

Tous les participants qui ont accompli au moins dix étapes ont reçu des prix fantastiques et ceux qui en ont accompli 20 ont gagné un prix spécial ! En tant que mission diplomatique, les pays sont toujours à la recherche de moyens de coopération, non seulement entre les gouvernements des États-Unis et du Kazakhstan, mais aussi dans le monde entier, grâce auxquels les gens peuvent résoudre les problèmes climatiques.

Espérons que certains de ces cinq défis vous donneront une idée pour convaincre de nouvelles personnes d’améliorer leur mode de vie et de contribuer à mettre fin à la crise climatique sur la planète. « Sauvez la Terre ! » Ce n’est pas seulement un slogan célèbre aujourd’hui, c’est aussi la mission actuelle.