Qu’est-ce que le baskin ?

Tous ensemble pour briser les barrières qui nous maintiennent attachés à notre handicap, tous ensemble pour briser le mur de l’indifférence, des préjugés envers ceux qui sont différents mais malgré tout avec beaucoup de capacités, de ressources et d’aspirations différentes, même vers un sport, une façon de nous prouver à nous-mêmes et aux autres que nous pouvons le faire, tous ensemble pour atteindre un but, une victoire, tant désirée et attendue.

Le baskin : c’est quel sport ? 

Tout sport implique des sacrifices, mais aussi des attentes que l’on ne veut pas décevoir. Baskin, c’est le basket intégré : une nouvelle discipline sportive que le CSI entend promouvoir afin de développer une intégration forte et authentique entre les personnes, qu’elles soient normalement aptes ou différemment handicapées. L’activité a déjà commencé, à titre expérimental, dans quelques collèges et lycées de Crémone, grâce à l’intuition, l’engagement et le professionnalisme d’Antonio Bodini et Fausto Capellini. Leur « invention » a suscité un grand intérêt et une grande approbation même en dehors de l’Italie (France et Espagne), précisément en raison du caractère innovant de la proposition et il n’est pas certain qu’elle s’étende au niveau national et international.

Aujourd’hui, le CSI a accepté la proposition de l’Association Baskin de prendre en charge l’organisation de deux tournois, l’un réservé aux garçons et aux filles en âge de scolarité moyenne et l’autre à ceux de l’école secondaire. Les tournois auront lieu en mars et constitueront le « baptême » officiel de cette activité.

Mais à côté de cela, deux cours de formation seront promus : l’un réservé aux instructeurs, entraîneurs, professeurs et managers qui ont l’intention de s’occuper de ce nouveau sport ; et l’autre aux arbitres qui donneront leur disponibilité humaine et technique pour la réalisation des tournois prévus, mais aussi pour d’autres occasions. L’espoir, en fait, est que d’autres équipes naissent dans la province, tant au sein des écoles et des clubs sportifs, que comme de véritables clubs sportifs nés dans ce but. Il est bon de rappeler que dans la province, il existe déjà des expériences de grande valeur : une de longue tradition (Il Magico Basket) à Soresina et une récente à Crema (Cooperativa Koala). La terre est bonne, nous devons la cultiver, en espérant qu’elle donnera des fruits abondants.

Interview avec Fausto Capellini, l’un des créateurs de Baskin 

– Pouvez-vous nous expliquer en bref ce qu’est Baskin ?

– BASKIN, (abréviation de basket-ball intégré) est une nouvelle activité sportive, un nouveau jeu d’équipe, qui s’inspire du basket-ball mais présente des caractéristiques particulières et innovantes. Un règlement, composé de seulement 10 règles, régit le jeu, favorisant des situations incroyablement riches en dynamisme et en imprévisibilité.

– Par qui peut-elle être pratiquée ?

– Ce nouveau sport est conçu pour permettre aux jeunes « normalement aptes » et « différemment aptes » de jouer dans la même équipe (composée de garçons et de filles !). En fait, BASKIN permet la participation active de joueurs ayant tout type de capacité et de handicap (physique et/ou mental) : il suffit que cela permette de tirer un ballon dans un panier. C’est un véritable sport pour tous qui surmonte la structure rigide des sports d’équipe officiels. Développée ensuite à l’école, elle devient un laboratoire de la société.

– Un sport qui s’adresse vraiment à tous, qui fait tomber les barrières : fantastique. C’est vraiment une grande innovation. Quels sont les principes qui la régissent ?

– Les 10 règles valorisent la contribution de chaque garçon/fille au sein de l’équipe, permettant à chacun d’être décisif pour la victoire finale. Une série d’adaptations, personnalisant la responsabilité de chaque joueur au cours du jeu, permet de dépasser positivement la tendance spontanée à une attitude  » soignante « , parfois présente dans les propositions d’activités physiques pour personnes handicapées. Même les enfants aux capacités normales bénéficient de ce processus. En effet, à BASKIN, ils apprennent (en même temps que les fondamentaux technico-tactiques du jeu), à s’intégrer et à organiser un groupe qui compte en son sein différents degrés de capacité, développant ainsi de nouvelles compétences de communication. En mettant leur créativité en jeu, ils établissent également des relations émotionnelles très intenses. En outre, le fait de partager les objectifs du sport avec des enfants handicapés leur permet d’apprécier et d’utiliser les richesses qu’apporte la diversité.

Après cinq années passées à expérimenter des règles et des adaptations pour structurer cette activité, nous pouvons dire que, en ce qui concerne les enfants handicapés, des résultats considérables ont été obtenus : augmentation de la confiance en soi, capacité à combiner le sacrifice avec le plaisir de se sentir enfin protagonistes, développement des capacités motrices et psychomotrices et capacité à interagir avec les enfants et les adultes.

– Quelles adaptations ont été faites pour que le basket-ball soit un sport accessible à tous ?

– En quelques minutes, il est possible de transformer un terrain de basket réglementaire en un terrain BASKIN et de le convertir immédiatement après utilisation. Les règles du basket adaptent :

1) Le matériel (utilisation de plus de paniers : deux paniers normaux ; quatre paniers latéraux inférieurs ; possibilité de remplacer le ballon normal par un ballon de taille et de poids différents) ;

2) L’espace (zones protégées prévues pour assurer le tir dans les paniers latéraux) ;

3) Les règles (chaque joueur a un rôle défini par ses capacités motrices et a donc un adversaire direct de même niveau. Ces rôles sont numérotés de 1 à 5 et ont leurs propres règles) ;

4) Les missions (par exemple, un tuteur peut accompagner plus ou moins directement les actions d’un coéquipier de la même équipe en difficulté).

– Est-ce qu’on se rappelle enfin où Baskin est né ?

– BASKIN est né à Crémone, dans un contexte scolaire, de la collaboration de parents, de professeurs d’éducation physique et de soutien. Ce projet a vu l’interaction, dans ce que l’on appelle la « mise en réseau », d’écoles et d’associations de la région, chacune d’entre elles ayant contribué, avec sa propre spécificité, à son succès en créant un mouvement culturel significatif en matière d’inclusion et d’intégration des handicaps sportifs.

Que pensez-vous que Baskin soit ? Seriez-vous curieux d’essayer cette discipline ? Quelle est la différence entre le basket et le basket-ball ? Avez-vous déjà pratiqué un sport dans lequel des personnes handicapées et valides jouent ensemble pour remporter la victoire ?

Annoni M.Elena